Nouvelles

Toronto Tower


Nouvelles de NAVCANatm

L'information était exacte au moment où elle a été affichée, mais elle peut avoir été remplacée par des communiqués subséquents.

2015

Show All

(Ottawa, le 11 mars 2015) – Dans le cadre de la seconde phase de son programme de modernisation des tours, Airservices Australia a retenu la technologie fournie conjointement par Saab et NAV CANADA pour ses tours de contrôle aux aéroports de Gold Coast, Perth, Cairns et Brisbane.

NAV CANADA fournira une version adaptée des outils ATC de la gamme NAVCANsuite appelée INTAS. De son côté, SAAB assurera la gestion du projet dans son ensemble, l’intégration du système ainsi que l’intégration des outils d’automatisation du contrôle des mouvements de surface.

La Suite automatisée d’automatisation des tours (INTAS) combine les données de vol, les données opérationnelles, la surveillance et le contrôle du balisage lumineux d’aérodrome, ce qui fournira aux contrôleurs de la circulation aérienne un environnement rehaussant la sécurité et l’efficacité tout en réduisant leur charge de travail.

L’INTAS est déjà en service aux tours de contrôle d’Airservices Australia aux aéroports de de Broome, de Rockhampton, d’Adelaϊde et de Melbourne.

« L’INTAS permet aux contrôleurs d’Airservices de poursuivre la transition d’un environnement manuel basé sur des documents papier à une suite harmonisée de systèmes et de fonctions ATC, accessibles du bout des doigts », a indiqué Mark Rodwell, directeur général, Projets et ingénierie, Airservices. « Le système favorise une conscience situationnelle accrue des aéronefs et des pistes, ce qui contribue à améliorer la sécurité de l’environnement. »

« Saab déploie depuis longtemps des technologies de contrôle de la circulation aérienne pour le compte d’Airservices Australia », de déclarer Patrick Fitzgerald, directeur, Projet et programmes CNS, Saab. « Ce nouveau contrat prolonge notre partenariat avec NAV CANADA et notre collaboration avec Airservices Australia, de sorte que nous continuerons à livrer ce système de tour de contrôle de la circulation aérienne de pointe. »

« Nous sommes heureux de constater que l’INTAS se soit avéré un produit efficace pour Airservices Australia, et que le programme soit maintenant élargi aux autres aéroports où le volume de la circulation aérienne est en hausse », a déclaré Sid Koslow, vice-président et chef de la direction des technologies, NAV CANADA. « Nous demeurons voués à appuyer ce programme avec notre technologie de gestion de la circulation aérienne de pointe et notre personnel hautement qualifié. »

Saab mettra son expertise à contribution en tant que fournisseur et intégrateur du Système avancé de guidage et de contrôle de la circulation de surface (A-SMGCS), et principal entrepreneur responsable de l’ingénierie, de la gestion de projet, de l’installation et de l’organisation du soutien. NAV CANADA utilisera son expertise dans le domaine des systèmes de gestion de la circulation aérienne dans l’environnement tour en vue de fournir l’application logicielle, la conception du système, le développement et l’intégration connexes, les essais et la formation.

L’INTAS consiste en un poste de contrôleur opérationnel qui peut comprendre jusqu’à quatre écrans tactiles affichant les données et les dispositifs communs de saisie de données. Le système intègre les fiches électroniques de progression de vol, la gestion des données opérationnelles (surveillance et contrôle du balisage lumineux d’aérodrome, aides à la navigation, systèmes météorologie et autres systèmes connexes), le Service automatique numérique d’information de région terminale, et un système de surveillance électronique (surveillance de région terminale et de surface intégrée) sur un affichage a commun. La surveillance de surface sera effectuée par le système A-SMGCS de Saab.

Airservices Australia est une société gouvernementale responsable de la gestion sécuritaire et efficace du trafic aérien dans 11 % de l’espace aérien mondial. Parmi les services qu’elle offre, notons les suivants : contrôle de la circulation aérienne, gestion de l’espace aérien, information aéronautique, communications radar, aide de radionavigation, ingénierie et entretien des aéronefs, gestion de l’environnement, ainsi que sauvetage et lutte contre les incendies d’aéronefs. Pour de plus amples renseignements sur Airservices Australia, visitez le www.airservicesaustralia.com.

Saab sert un marché global et fournit des produits, des services et des solutions qui comptent parmi les meilleurs sur le plan mondial, dans des domaines qui vont de la défense militaire à la sécurité civile. Saab a des installations et des employés sur tous les continents et développe, adapte et améliore constamment de nouvelles technologies pour répondre à l’évolution des besoins de ses clients. Visitez le www.saabgroup.com.

NAVCANatm est une gamme de produits, d’applications et de services intégrés de pointe de gestion de la circulation aérienne déployée dans plus de 100 emplacements à l’échelle mondiale en vue d’assurer la gestion sécuritaire, efficace et efficiente de la circulation aérienne. NAV CANADA fournit les services suivants : contrôle de la circulation aérienne, information de vol, exposés météorologiques, services d’information aéronautique, services consultatifs d’aéroport et aides électroniques à la navigation. Pour en savoir plus sur la gamme NAVCANatm, visitez le www.navcanatm.ca .

Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Beth Clark
Gestionnaire, Communications de l’entreprise
(613) 563-47500

Ron Singer
Gestionnaire national, Relations avec les médias
613 563 7303
Ligne d’information des médias : 1-888-562-8226

2014

Show All

(Prestwick et Ottawa, le 2 décembre 2014) Un système de contrôle de la circulation aérienne océanique novateur et partagé comportant des fonctionnalités améliorées a été mise en œuvre au centre de contrôle des NATS à Prestwick, en Écosse, ainsi qu’au centre de contrôle de NAV CANADA à Gander, Terre-Neuve-et-Labrador, afin d’aider les contrôleurs à guider les aéronefs au-dessus de l’Atlantique Nord, l’espace aérien le plus achalandé au monde.
 
Cette mise à niveau est la plus récente d’une série d’avancées en matière de technologie et de procédures de contrôle de la circulation aérienne dans cet espace aérien, pour lequel les NATS et NAV CANADA sont chargés de desservir plus de 400 000 vols par année entre l’Europe et l’Amérique du Nord.
 
Initialement mise en place à Gander et maintenant aussi opérationnelle à Prestwick, cette technologie est connue sous le nom de Système automatisé du contrôle de la circulation aérienne de Gander Plus (GAATS+) – le système contrôle de la circulation océanique le plus perfectionné au monde.
 
Le GAATS+ est le fruit d’un modèle unique de développement conjoint NAV CANADA-NATS en place depuis 2003, où une équipe d’experts techniques et opérationnels du Canada et du Royaume-Uni ont alors adapté une des premières versions du GAATS de NAV CANADA pour répondre aux exigences techniques et opérationnelles du centre de Prestwick.
 
Cette même approche efficace, qui consiste à « construire une fois et à utiliser deux fois » a été utilisée de nouveau récemment pour l’adaptation et la migration du GAATS+ actuel en vue de son utilisation au centre de Prestwick. Pour la première fois, les contrôleurs de Prestwick et de Gander peuvent maintenant échanger des messages avec des fonctions avancées d’automatisation, ce qui améliore la coordination entre les centres. Cette fonction s’ajoute à d’autres fonctionnalités rehaussées du GAATS+ qui permettront d’améliorer encore davantage la sécurité et l’efficacité des routes aériennes transatlantiques, et qui contribueront à positionner les deux organisations pour de futures initiatives, telles que la gestion de l’information à l’échelle du système (SWIM), afin de permettre un partage plus grand et une intégration accrue du système d’information ATM.
 
D’affirmer Martin Rolfe, directeur général de l’Exploitation des NATS : « L’utilisation du GAATS+ au centre de contrôle des NATS à Prestwick améliorera grandement l’exploitation océanique et engendra des gains d’efficacité accrus pour nos clients des lignes aériennes et nous-mêmes. Ce développement est extrêmement important, non seulement pour les avantages immédiats qu’il procurera mais aussi pour les nouvelles technologies que le système pourra habiliter. Cette étape marque un pas de plus vers une approche opérationnelle et technique plus harmonisée entre les pays qui gèrent les aéronefs au-dessus de l’Atlantique Nord. »
 
« Nos clients et nos contrôleurs bénéficieront des fonctionnalités améliorées et de la standardisation plus grande aux deux centres de contrôle océanique », a précisé John Crichton, président et chef de la direction à NAV CANADA. « Cette mise à niveau comprend l’intégration transparente des fonctions de surveillance ADS-B avec stations terrestres incluses dans le GAATS+ sur lesquels s’appuieront les services ADS-B satellitaires qu’Aireon offrira à compter de 2018. »
 
Le GAATS+ augmente l’automatisation de l’échange de données avec d’autres aménagements de contrôle de la circulation aérienne et intègre un ensemble d’outils de sécurité, dont la prédiction de conflits et l’alerte de conflit. Le GAATS+ fournit également aux contrôleurs un aperçu du trafic actuel et prévu ainsi que les profils de routes disponibles, leur permettant ainsi de déterminer facilement la route préférentielle d’un aéronef et d’émettre une autorisation de route sans conflit.
 
D’autres initiatives de collaboration dans l’Atlantique lancées par NAV CANADA et les NATS, telles que le minimum réduit d’espacement latéral (RLatSM), seront aussi mises en œuvre dans le système de contrôle océanique commun et permettront aux clients de réaliser des gains d’efficacité additionnels sur leurs vols transatlantiques.
 
Le succès de l’entente initiale entre NAV CANADA et les NATS et la mise en œuvre du GAATS+ de part et d’autre de l’Atlantique Nord ont permis de bâtir une solide assisse pour élargir la portée de cette collaboration. À cet égard, le nouveau programme COAST (Collaboration sur les systèmes et outils de l'espace aérien océanique) sera axé sur les occasions de collaboration permanente à long terme visant à améliorer la sécurité et le service et à procurer une valeur-ajoutée et des avantages environnementaux pour les clients exploitant des vols dans l’Atlantique Nord.
 
Au sujet de NAV CANADA
Exploitant national du système de navigation aérienne civile, NAV CANADA est une société du secteur privé qui assure à la grandeur du pays les services suivants : contrôle de la circulation aérienne, information de vol, exposés météorologiques, services d’information aéronautique, services consultatifs d’aéroport et aides électroniques à la navigation.
 
Au sujet des NATS
Chef de file des services de gestion de la circulation aérienne, les NATS ont traité en 2013-2014 quelque 2,2 millions de vols dans les espaces aériens du Royaume-Uni et de l’est de l’Atlantique Nord. Les NATS fournissent des services de contrôle de la circulation aérienne depuis leurs centres à Swanwick, dans le comté de Hampshire, et à Prestwick, dans le comté d’Ayrshire. Les NATS fournissent également des services de contrôle de la circulation aérienne à 15 aéroports du Royaume-Uni, dont Heathrow, Gatwick, Stansted, Birmingham, Manchester, Édimbourg et Glasgow; à l’aéroport de Gibraltar et, dans une entreprise conjointe avec la société Ferrovial, à un certain nombre de tours de contrôle des aéroports d’Espagne.
 
Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :
 
Ron Singer
Gestionnaire, Relations avec les médias
NAV CANADA
(613) 563-7303
          
Ligne d’information des médias : 1-888-562-8226


Anne-Marie Black
Attachée de presse principale
Tél. : +44 (0) 1489 615 945 (0830-1800)
01489 445 699 (en dehors des heures de bureau)
 

press.office@nats.co.uk

(Ottawa et Rome, le 11 août 2014) NAV CANADA et Techno Sky S.r.l. ont annoncé aujourd’hui la conclusion d’une entente visant à fournir à ENAV, le fournisseur de services de navigation aérienne de l’Italie, la solution de tour intégrée NAVCANsuite pour la gestion et l’affichage de l’information essentielle au contrôle de la circulation aérienne.

La technologie NAVCANsuite sera installée dans la tour de contrôle de la circulation aérienne de six emplacements, en commençant par l’aéroport international Malpensa de Milan. Suivront l’aéroport Linate de Milan, l’aéroport international Léonard-de-Vinci de Rome, l’aéroport international Bergamo Orio al Serio, l’aéroport international Giovan Battista Pastine de Ciampino, et l’aéroport de Catane-Fontanarossa. Le déploiement du système débutera en 2015.

Deux produits clés de la gamme NAVCANsuite seront installés dans chacune des six tours : NAVCANstrips et NAVCANsitu.

NAVCANstrips, un système perfectionné de fiches de progression de vol, permet aux contrôleurs de la circulation aérienne de gérer les données de vol en ligne, et leur fournit un accès immédiat aux renseignements essentiels, ce qui améliore la gestion et l’utilisation de l’espace aérien et de la capacité aéroportuaire. Grâce à ce système, les transactions de données de vol sont automatisées et peuvent être configurées pour générer des statistiques sur la gestion du débit et d’autres informations.

NAVCANsitu fournit un affichage unique de la surveillance en route, en région terminale et au sol. Ce système combine les données de route fusionnées en utilisant les données de diverses sources de surveillance, et est étroitement lié au système avancé de fiches de progression de vol.

« Nous sommes heureux d’avoir été choisis pour déployer la technologie NAVCANatm en Italie », a affirmé John Crichton, président et chef de la direction de NAV CANADA. « Nous anticipons avec enthousiasme de travailler avec l’équipe de Techno Sky à l’installation de cette technologie ATM de pointe qui appuiera le transfert et la gestion améliorés de l’information opérationnelle dans les six tours d’ENAV. »

« L’installation de cette technologie fera en sorte que nos contrôleurs disposent des outils nécessaires pour contribuer aux améliorations continues de la performance en matière de gestion de la circulation aérienne (ATM) », a indiqué Massimo Garbini, président et chef de la direction d’ENAV. « Nous poursuivons notre engagement de fournir au pays les services de navigation aérienne les plus sécuritaires et efficaces possibles.»

NAV CANADA et Techno Sky coordonneront la livraison de la solution de tour intégrée, y compris l’acquisition du matériel, le développement et l’intégration des logiciels, la formation opérationnelle et technique, et la maintenance continue à la suite du déploiement.

Les applications de tour intégrées NAVCANsuite gèrent et affichent des données opérationnelles complètes et fournissent aux contrôleurs de la circulation aérienne de l’information essentielle à la sécurité en temps réel. Tous les formats d’information, les affichages et les avis peuvent être personnalisés afin de répondre aux exigences de chaque contrôleur de sorte à réduire les distractions et à améliorer la sécurité.

NAVCANatm est une gamme de produits, d’applications et de services intégrés de pointe de gestion de la circulation aérienne déployée dans plus de 100 emplacements à l’échelle mondiale en vue d’assurer la gestion sécuritaire, efficace et efficiente de la circulation aérienne. NAV CANADA fournit les services suivants : contrôle de la circulation aérienne, information de vol, exposés météorologiques, services d’information aéronautique, services consultatifs d’aéroport et aides électroniques à la navigation. Pour de plus amples renseignements sur NAVCANatm, consultez le www.navcanatm.ca.

Techno Sky S.r.l. est l’entreprise d’ENAV chargée de gérer l’exploitation, l’ingénierie et la maintenance des installations et systèmes nationaux de contrôle de la circulation aérienne, ainsi que d’assurer leur disponibilité complète et leur pleine efficacité opérationnelle sans interruption.

ENAV S.p.A. est le fournisseur de services de navigation aérienne de l’Italie. À l’heure actuelle, ENAV gère plus de 1,6 million de vols par année, soit environ 6 000 vols par jour. ENAV est membre de FAB, BLUE MED, SESAR JU et d’A6 Alliance. Données clés : 4 centres de contrôle régional et 40 tours de contrôle / Effectif : 3 300 employés / Journée record : 6 160 vols le 4 août 2008.

Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :
 
NAV CANADA
 
Ron Singer
Gestionnaire, Relations avec les médias
+1-613-563-7303
 
Beth Clark
Gestionnaire, Marketing, NAVCANatm
+1-613-859-4739
 
Ligne d’information des médias : 1-888-562-8226
 
ENAV
 
Oriana DI PIETRO
Tél. : +39 329 906 3266
Oriana.dipietro@enav.it

La société de défense et de sécurité Saab a annocé qu’Airservices Australia, le fournisseur de services de navigation aérienne de l’Australie, a mis en service la Suite intégrée d’automatisation des tours (INTAS) à l’aéroport de Melbourne. Deuxième aéroport le plus achalandé d’Australie, il est le quatrième de ce pays à accueillir la plate-forme de tour moderne INTAS fournie par Saab et NAV CANADA pour la gestion sécuritaire et efficace de la circulation aérienne.

L’INTAS est partie intégrante du programme national des tours (NTP) d’Airservices Australia visant à moderniser ou à remplacer la technologie ATC principale par une solution souple et universelle qui répond aux besoins actuels et futurs des contrôleurs afin de leur permettre d’assurer la sécurité et l’efficacité des vols. L’INTAS est également en exploitation aux aéroports d’Adelaïde, de Broome et de Rockhampton.

Saab, de concert avec ses partenaires NAV CANADA et Harris, a développé l’INTAS à partir d’une technologie NAVCANatm adaptée pour répondre aux besoins particuliers du NTP. L’INTAS est un ensemble harmonisé d’outils ATC qui fournit aux contrôleurs d’Airservices Australia un ensemble commun et moderne de systèmes et de fonctionnalités ATC dans une seule plateforme personnalisable. NAV CANADA a fourni une version adaptée des outils ATC de la gamme NAVCANsuite et Harris, son système de communications vocales, alors que Saab a assuré la gestion du projet dans son ensemble, l’intégration du système ainsi que l’intégration des outils d’automatisation du contrôle des mouvements de surface.

« L’INTAS a répondu aux exigences d’Airservices Australia et lui a fourni une solution de contrôle de la circulation aérienne moderne et souple qui peut être adaptée à l’échelle de tout aéroport ou de tout poste de travail de contrôleur , a affirmé Ken Kaminski, gestionnaire général de Saab ATM. Les contrôleurs disposent d’un ensemble d’outils communs, ce qui contribue à assurer la sécurité de l’exploitation, accroît l’efficacité et simplifie la formation et la maintenance. »

« La mise en oeuvre réussie de l’INTAS à l’aérport de Melbourne démontre la souplesse de cette plateforme et sa capacité d’intégrer les données de vol, le contrôle de pointe du balisage de terrain d’aviation et la surveillance fusionnée des mouvements dans les airs et au sol avec la logique de sécurité dans une grande tour complexe, a déclaré Sid Koslow, vice-président et chef de la direction des technologies à NAV CANADA. À titre de fournisseur de services de circulation aérienne et développeur de systèmes ATM, NAV CANADA continue de perfectionner la plateforme de tour intégrée INTAS pour répondre aux besoins actuels et des systèmes de prochaine génération dans tous les types d’exploitation de tour unique ou de tours multiples en réseau. »

L’INTAS consiste en un poste de contrôleur opérationnel qui peut comprendre jusqu’à quatre écrans tactiles affichant les données et les dispositifs communs de saisie de données. Le système intègre les éléments suivants :

  • fiches électroniques de progression de vol;
  • gestion des données opérationnelles (surveillance et contrôle du balisage lumineux de terrain d’aviation, aides à la navigation, données météorologiques et autres systèmes connexes);
  • service automatique numérique d’information de région terminale (permettant aux contrôleurs de rédiger les messages des services d’information de région terminale);
  • système de commande des communications vocales;
  • système de surveillance électronique (surveillance de surface et de région terminale intégrée sur un affichage commun).

L’architecture de l’INTAS appuie tout poste tour (local, sol, autorisation ou surveillant) et peut être adaptée à l’échelle de toute tour (aux petits aéroports régionaux, dont Broome et Rockhampton, comme aux grandes plaques tournantes de l’Australie telles que Melbourne).

Les produits intégrés d’automatisation de tours de la gamme NAVCANsuite combinent les données opérationnelles et de vol, les système de surveillance et de communications vocales dans un seul système de gestion de la circulation aérienne personnalisable. La gamme de produits NAVCANsuite est en service à plus de 70 emplacements au Canada et a été adoptée également à l’étranger par le Royaume-Uni, le Danemark, l’Australie, les Émirats arabes unis et les Caraïbes néerlandaises. D’autres projets sont également en cours à Hong Kong et au Royaume-Uni.

Saab sert un marché global et fournit des produits, des services et des solutions qui comptent parmi les meilleurs sur le plan mondial, dans des domaines qui vont de la défense militaire à la sécurité civile. Saab a des installations et des employés sur tous les continents et développe, adapte et améliore constamment de nouvelles technologies pour répondre à l’évolution des besoins de ses clients.

NAVCANatm est une gamme de produits, d’applications et de services intégrés de pointe de gestion de la circulation aérienne déployée à l’échelle mondiale servant à assurer la gestion sécuritaire, efficace et efficiente de la circulation aérienne (www.navcanatm.ca). NAV CANADA, exploitant national du système de navigation aérienne civile, est la société du secteur privé responsable du mouvement sécuritaire et efficace des aéronefs dans l’espace aérien intérieur et dans l’espace aérien international sous contrôle canadien.

 

Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec:

Centre de presse Saab,

+46 734 180 018
presscentre@saabgroup.com

www.saabgroup.com
www.saabgroup.com/Twitter
www.saabgroup.com/YouTube

Rob Conrad, Relations avec les médias, Gestion du trafic, Saab

1-315-751-3646 or 1-315-634-3139

Rconrad@Saabsensis.com

(Ottawa, le 04 mars 2014) – NAVCANatm, une division de NAV CANADA et un fournisseur de solutions de gestion de la circulation aérienne (ATM) de pointe, s’associera avec Airbus Defence and Space afin d’offrir une solution pour le Programme SysAT de la Direction des Services de la Navigation Aérienne (DSNA) de France. Ensemble, les capacités de cette équipe permettront d’offrir une solution complète de gestion du contrôle tour et des approches.

NAVCANatm, forte de son dossier éprouvé en matière de développement et de déploiement de produits ATM à l’échelle mondiale, fournira sa solution d’automatisation de tour connue sous le nom de NAVCANsuite. Ce produit est doté des fonctionnalités suivantes : fiches électroniques de progression de vol, gestion des données opérationnelles, service automatique d’information de région terminale, contrôle des communications vocales, et système intégré de surveillance électronique sur un maximum de quatre écrans tactiles à chaque poste de travail de contrôleur.

Airbus Defence and Space fournira son savoir-faire en conception, développement, intégration et validation de systèmes sol de grande envergure en plus d’assurer la gestion du programme connexe. L’entreprise possède une vaste expérience de la livraison de projets complexes dans les environnements intérieurs et internationaux.

La solution mise en place par NAVCANatm et Airbus Defence and Space permettra une coordination et des communications améliorées entre l’ATC, l’exploitation aéroportuaire et les opérations des lignes aériennes, et aidera à rehausser la sécurité et l’efficacité de la gestion de la circulation aérienne.

NAVCANatm est une gamme de produits, d’applications et de services intégrés de pointe de gestion de la circulation aérienne déployée dans plus de 100 emplacements à l’échelle mondiale en vue d’assurer la gestion sécuritaire, efficace et efficiente de la circulation aérienne. NAV CANADA fournit les services suivants : contrôle de la circulation aérienne, information de vol, exposés météorologiques, services d’information aéronautique, services consultatifs d’aéroport et aides électroniques à la navigation. Pour de plus amples renseignements sur NAVCANatm, consultez le www.navcanatm.ca .

Pour en savoir plus sur les solutions ATM intégrées de NAVCANatm, visitez le stand NAVCANatm 826 au Congrès mondial de l’ATM (World ATM Congress and Exhibition), du 3 au 6 mars 2014 à Madrid, en Espagne.

Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

NAV CANADA
Beth Clark, gestionnaire, Communications de l’entreprise (au Congrès mondial de l’ATM)
(613) 859-4739

Ron Singer, gestionnaire, Relations avec les médias

 (613)563-7303

Ligne d’information des médias : 1-888-562-8226 / www.navcanada.ca / www.navcanatm.ca

2013

Show All

NAV CANADA améliore la plateforme de technologies ATM avec RTI ConnextMC

 

(Ottawa, le 5 septembre 2013) - NAV CANADA a sélectionné l'intergiciel Data Distribution Service (DDS) de RTI ConnextMC pour remplacer l'architecture de distribution de première génération du système de gestion de la circulation aérienne (ATM) NAVCANtrac. La Société a commencé à étudier diverses options technologiques en avril 2012 et la solution de RTI ConnextMC, une plateforme intergicielle moderne et normalisée de prochaine génération centrée sur les données, a été sélectionnée après la mise en œuvre réussie de la phase d'évaluation.

NAVCANtrac, connu au Canada sous le nom de Système canadien automatisé de la circulation aérienne (CAATS), permet une gestion de la circulation aérienne de pointe en automatisant et en intégrant des données provenant de sources multiples. Le trafic peut être vu ou géré dans un espace aérien intérieur très vaste au moyen d'un affichage graphique de pointe. Les tâches routinières, comme la génération de plans de vol, la communication de données et la coordination de secteurs ainsi que des outils d'aide à la décision ATM modernes aident les contrôleurs à gérer de façon plus sécuritaire et efficace l'espace aérien dont ils ont la responsabilité.

Les capacités de traitement avancées du système de soutien et de gestion de la circulation aérienne DDS de RTI ConnextMC rehausse le niveau actuel d'automatisation et d'intégration des données de vol entre les aménagements de contrôle de la circulation aérienne de NAV CANADA, de multiples sources de surveillance et des systèmes externes. Le système DDS servira aux communications internes et agira comme interface pour les communications externes.

Le programme d'investissement continu et de développement d'améliorations technologiques fonctionnelles à l'interne de NAV CANADA inclut maintenant tous les aspects de NAVCANtrac. Dans le cadre de l'évolution des capacités du système, le déploiement du système DDS de RTI ConnextMC complétera le remplacement de l'intergiciel pour NAVCANtrac, réduira le volume de codes d'application et fournira une base aux améliorations technologiques à venir.

« La solution DDS de RTI ConnextMC a été choisie pour sa très grande conformité à la norme DDS de l'Object Management Group (OMG); sa haute cote de sécurité; son soutien exhaustif des outils et des langages de programmation; et sa réputation en matière de rendement, de capacité d'extension et de fiabilité en tout temps, a expliqué Sid Koslow, vice-président et chef de la direction des technologies, NAV CANADA. Il s'agit d'un bon choix en vue de soutenir le développement actuel et futur de logiciels destinés à l'architecture distribuée NAVCANtrac. »

« Nous sommes heureux que NAV CANADA a choisi DDS de RTI ConnextMC, a affirmé David Barnett, vice-président, Gestion des produits, RTI ConnextMC. DDS facilitera la transition du système éprouvé NAVCANtrac actuel vers une architecture ouverte plus flexible, extensible et interopérable qui accélérera le lancement de versions améliorées tout en réduisant les coûts de développement et d'intégration de logiciels. »

Grâce à son affichage quadridimensionnel des trajectoires de vol, NAVCANtrac fournit des renseignements précis sur la position actuelle et future de tous les aéronefs, améliorant ainsi la sécurité et la prévisibilité des vols. De plus, NAVCANtrac tire pleinement profit de la toute dernière technologie de fusion de la surveillance, et affiche de façon homogène les cibles générées par diverses sources de surveillance. Comme préalable à une capacité améliorée, le système compte aussi une série de fonctions offrant un filet de sécurité qui donne aux contrôleurs des outils additionnels leur permettant d'améliorer la sécurité et l'efficacité.

À propos de NAV CANADA et de NAVCANatm

NAVCANatm est une gamme de produits, d'applications et de services intégrés de pointe de gestion de la circulation aérienne déployée dans plus de 80 emplacements à l'échelle mondiale servant à assurer la gestion sécuritaire, efficace et efficiente de la circulation aérienne (http://www.navcanatm.ca/).

NAV CANADA, exploitant national du système de navigation aérienne civile, est la société du secteur privé responsable du mouvement sécuritaire et efficace des aéronefs dans l'espace aérien intérieur et dans l'espace aérien international sous contrôle canadien.

À propos de RTI ConnextMC

RTI ConnextMC est une entreprise de logiciels d'infrastructure en temps réel.

Elle établit les bases de la messagerie pour les systèmes en temps réel les plus exigeants au monde. RTI ConnextMC permet aux applications exécutées autant sur des dispositifs compacts que sur d'imposants serveurs d'entreprise de transmettre de l'information de façon harmonieuse et de travailler ensemble. RTI ConnextMC croit dans les normes, les sources collectives et l'architecture ouvertes, et assure une mise en œuvre de premier plan de la norme d'Object Management Group en matière de service de distribution de données.

Ses clients appartiennent aux domaines de l'aéronautique, de la défense, de l'automatisation de processus, des services financiers, de l'énergie, de l'automobile, des sciences de la santé et des transports. RTI ConnextMC est une entreprise privée qui a son siège social à Sunnyvale, en Californie. RTI, Real-Time Innovations, RTI Data Distribution Service, DataBus, Connext, 1RTI ainsi que la phrase « Your systems. Working as one. » (Vos systèmes. Comme s'ils ne faisaient qu'un. ») sont des marques déposées et des marques de commerce de Real-Time Innovations, Inc. Toutes les autres marques de commerce mentionnées dans le présent document appartiennent à leur propriétaire respectif. ©2013 RTI. Tous droits réservés.

Pour plus de renseignements, veuillez communiquer avec l'une des personnes suivantes :
Michelle Bishop
Directrice, Relations gouvernementales et affaires publiques
NAV CANADA
(613) 563-7520

Ron Singer
Gestionnaire, Relations avec les médias
NAV CANADA
(613) 563-7303

Ligne d'information des médias : 1-888-562-8226

La Suite intégrée d’automatisation des tours de Saab Sensis et de NAV CANADA est mise en service à un troisième aéroport par Airservices Australia

Airservices Australia, le fournisseur de services de navigation aérienne de l’Australie, a mis en service la Suite intégrée d’automatisation des tours (INTAS) à l’aéroport d’Adélaïde, le troisième de ce pays à accueillir la plateforme intégrée de tour de contrôle de la circulation aérienne fournie par Saab Sensis et NAV CANADA pour la gestion sécuritaire et efficace de la circulation aérienne.

Fondée sur la technologie NAVCANatm, l’INTAS a été adaptée aux besoins du programme national des tours (NTP) d’Airservices Australia. La suite est un ensemble harmonisé d’outils de contrôle de la circulation aérienne (ATC) qui fournit aux contrôleurs d’Airservices Australia un ensemble moderne commun de systèmes et de capacités ATC clés dans une seule plateforme personnalisable. Cette même technologie est en service aux aéroports de Broome et de Rockhampton, et le sera à l’aéroport de Melbourne plus tard cette année.

Le projet NTP d’Airservices Australia vise à moderniser ou à remplacer la technologie ATC principale dans ses tours par une solution souple et universelle qui répond aux besoins actuels et futurs des contrôleurs pour leur permettre d’assurer la sécurité et l’efficacité des vols. Saab Sensis et ses partenaires, NAV CANADA et Harris, ont mis au point et déployé l’INTAS. NAV CANADA a fourni une version adaptée de sa technologie NAVCANsuite, et Harris, son système de communications vocales, alors que Saab Sensis veille à l’ensemble de la gestion du projet et à l’intégration du système.

L’architecture de l'INTAS appuie tout poste tour (local, sol, autorisation ou surveillant) et peut être adaptée à toute tour (aux petits aéroports régionaux, dont Broome et Rockhampton, comme aux grandes plaques tournantes de l'Australie).

L’INTAS consiste en un poste de contrôleur opérationnel qui peut comprendre jusqu’à quatre écrans tactiles affichant les données et les dispositifs communs de saisie de données basés sur l’aéroport. Le système intègre les éléments suivants :
• Fiches électroniques de progression de vol;
• Gestion des données opérationnelles (surveillance et contrôle du balisage lumineux du terrain d’aviation, aides à la navigation, données météorologiques et autres systèmes connexes);
• Service automatique numérique d’information de région terminale (permettant aux contrôleurs de rédiger les messages des services d’information de région terminale);
• Système de commande des communications vocales;
• Système de surveillance électronique (surveillance de surface et de région terminale intégrée sur un affichage commun).

« La mise en service de l’INTAS à l’aéroport d’Adélaïde montre combien la suite peut s’adapter autant à de petits aéroports régionaux qu’à des aéroports principaux à l’aide des mêmes systèmes, outils et équipements », a expliqué Ken Kaminski, gestionnaire général ATM, chez Saab Sensis.

« La souplesse inhérente de la plateforme de l’INTAS permet à la suite d’outils de répondre à la demande actuelle et future de tous les types de tours et postes de contrôle, a ajouté Sid Koslow, vice-président et chef de la direction des technologies à NAV CANADA. L’INTAS fusionne des fonctionnalités ATC essentielles dans un système personnalisable et évolutif pouvant être adapté à une variété d’aménagements et de configurations et capable de répondre aux exigences de la technologie actuelle et de prochaine génération. En tant que fournisseur de services de la circulation aérienne, nous assurons également l’intégration de connaissances opérationnelles dans le développement de notre technologie afin de produire des solutions d’avant-garde qui offrent une efficacité et une sécurité améliorées. »

Les produits intégrés d’automatisation de tours de la gamme NAVCANsuite combinent des données opérationnelles et de vol, des capacités de surveillance et des communications vocales dans un seul système de gestion de la circulation aérienne personnalisable. La gamme de produits NAVCANsuite est en service à plus de 70 emplacements au Canada et a été adoptée également à l’étranger par le Royaume-Uni, le Danemark, l’Australie, les Émirats arabes unis et les Caraïbes néerlandaises. D’autres projets sont également en cours à Hong Kong et au Royaume-Uni.

###

85 Collamer Crossings, East Syracuse NY 13057 ÉTATS‑UNIS; Tél. : 1-315-445-0550; Courriel : info@saabsensis.com; www.saabsensis.com

(Ottawa, le 3 juillet 2013) – Les contrôleurs de la circulation aérienne de NAV CANADA gèrent maintenant les nombreux vols à l’aéroport international de Calgary (YYC) à partir d’une nouvelle tour de contrôle de la circulation aérienne. D’une hauteur de plus de 300 pieds (270 pieds à hauteur d’œil dans la cabine), cette tour autoportante est la plus haute du genre au Canada.

« La construction de la nouvelle tour de Calgary était nécessaire pour adapter notre exploitation aux changements prévus par le programme de développement de 2 milliards de dollars de l’administration aéroportuaire », a déclaré Rudy Kellar, vice-président directeur, Prestation des services, à NAV CANADA. « Sa hauteur permet d’avoir des lignes de visibilité optimales sur la nouvelle piste parallèle de 14 000 pieds qui doit entrer en service en mai 2014. Nous pourrons ainsi maintenir la sécurité et le service à la clientèle et nous positionner favorablement pour gérer la croissance future. »

Les contrôleurs de la circulation aérienne ont emménagé officiellement dans la nouvelle tour le 27 mai dernier. D’une superficie de 60 mètres carrés, la nouvelle cabine est plus vaste que celle de l’ancienne tour et compte huit postes opérationnels de contrôleur de la circulation aérienne comparativement à cinq. La hauteur de la nouvelle tour permettra aux contrôleurs de voir les plateformes d’attente de circulation, les voies de circulation, les trajectoires d’approche et de départ et les circuits d’aérodrome effectués par les aéronefs en vol.

« Nos lignes de visibilité se sont améliorées considérablement, a indiqué Wayne Nyman, gestionnaire de la Tour de Calgary. Elles représentent également un changement de perspective de 180 degrés comparativement à l’ancienne tour et les contrôleurs ont dû suivre une formation en simulation bien à l’avance de l’ouverture de la tour pour s’habituer à ce changement. »

« La nouvelle tour de contrôle est une composante essentielle du projet de construction de la nouvelle piste », a expliqué Garth Atkinson, président et chef de la direction de l’autorité aéroportuaire de Calgary. « Nous sommes ravis que NAV CANADA ait construit ce nouvel aménagement et collabore avec nous pour mettre en service la nouvelle piste. »

L’édifice de la tour de contrôle accueille également un centre d’entretien des Opérations techniques de NAV CANADA, où les technologues pourront effectuer les entretiens et les réparations nécessaires aux aides à la navigation et autres équipements de NAV CANADA à l’aéroport de Calgary.

Comme l’ancienne tour était dotée de la plus récente technologie NAVCANatm, la plupart de ces systèmes ont été installés en double à la nouvelle tour, ce qui a permis une transition plus facile et plus sécuritaire. Le système avancé de fiches électroniques de progression de vol, appelé NAVCANstrips, ainsi que d’autres technologies intégrées de gestion de la circulation aérienne sont en service à plus de 70 emplacements au Canada et ont été adoptés également à l’étranger par le Royaume-Uni, le Danemark, l’Australie, les Antilles néerlandaises et les Émirats arabes unis.

NAV CANADA a également rehaussé son Système avancé de guidage et de contrôle de la circulation de surface (A-SMGCS) à l’aéroport en y intégrant la multilatération, ce qui permettra aux contrôleurs d’avoir une meilleure conscience situationnelle des aéronefs et des véhicules circulant sur les pistes et les voies de circulation. Il s’agit de la seconde installation de cette technologie au Canada.

L’aéroport international de Calgary arrive au quatrième rang des aéroports canadiens les plus achalandés pour ce qui est du nombre de passagers (un nombre record de 13,6 millions de passagers a été enregistré en 2012), et au troisième rang pour ce qui est de la circulation aérienne (plus de 240 771 mouvements d’aéronefs en 2012). Au total, 35 contrôleurs de la circulation aérienne de NAV CANADA travaillent dans la nouvelle tour de contrôle. De plus amples renseignements sont disponibles dans le feuillet d’information.

Exploitant national du système de navigation aérienne civile, NAV CANADA est une société du secteur privé qui assure à la grandeur du pays les services suivants : contrôle de la circulation aérienne, information de vol, exposés météorologiques, services d’information aéronautique, services consultatifs d’aéroport et aides électroniques à la navigation.

L’administration aéroportuaire de Calgary est une société sans but lucratif et sans capital-actions constituée en vertu de l’Alberta Regional Airports Authorities Act. Depuis 1992, elle est responsable de la gestion, de l’entretien et du développement de l’aéroport international de Calgary et de l’aéroport de Springbank en vertu d’un contrat de location à long terme du gouvernement du Canada. L’aéroport est un important moteur économique pour la ville de Calgary ainsi que pour les régions et la province de l’Alberta, et génère plus de six milliards de dollars en activité économique.

Il est possible d’accéder aux images qui accompagnent le présent communiqué par l’entremise des liens ci-dessous :
Photo externe 1
Photo externe 2
Poste de travail de contrôleur

Pour plus de renseignements, veuillez communiquer avec l'une des personnes suivantes :
Michelle Bishop
Directrice, Relations gouvernementales et affaires publiques
NAV CANADA
613-563-7520

Jody Moseley
Directrice, Communications de l’entreprise et marketing
Administration aéroportuaire de Calgary
403-807-9143

Ligne d'information des médias : 1-888-562-8226

(Ottawa, le 27 juin 2013) - NAV CANADA a investi une somme additionnelle de 40 millions de dollars américains pour l'acquisition d'actions privilégiées d'Aireon LLC, une coentreprise créée de concert avec Iridium Communications Inc. (NASDAQ : IRDM). Cet investissement porte à 18,7 pour cent le nombre d'actions sur une base entièrement diluée détenues par NAV CANADA.

Aireon a pour mandat d'assurer la surveillance des aéronefs à l'échelle mondiale par l'entremise de récepteurs de surveillance dépendante automatique en mode diffusion (ADS-B) intégrés en tant que charge utile dans NEXT, la constellation de satellites de seconde génération d'Iridium. Aireon offrira des services spatiaux de surveillance de la circulation aérienne aux fournisseurs de services de navigation aérienne (SNA) du monde entier à mesure que la constellation deviendra opérationnelle. Le premier lancement de satellite est prévu pour le début de 2015 et la constellation NEXT d'Iridium devrait être entièrement en service en 2017.

Cette nouvelle capacité étendra la surveillance de la circulation aérienne à de vastes régions du globe et promet un pas de géant dans l'accroissement des économies de carburant et la diminution des émissions de gaz à effet de serre des transporteurs aériens du monde entier. Les aéronefs pourront réaliser ces économies du fait qu'ils auront plus de possibilités d'utiliser des routes et des altitudes optimales grâce à l'expansion de la capacité de l'espace aérien, qui était auparavant limitée à des espacements non radar moins efficaces.

Les ententes signées en novembre 2012 ouvrent la voie à NAV CANADA en vue d'acquérir une participation allant jusqu'à 51 pour cent dans Aireon. En vertu de ces ententes, NAV CANADA achètera des actions privilégiées convertibles en actions ordinaires. L'investissement de la Société sera effectué en cinq tranches, chacune étant assujettie à diverses conditions financières, commerciales, réglementaires, techniques et opérationnelles. Le dernier paiement est prévu à la fin de 2017.

Le premier paiement, d'une valeur de 15 millions de dollars américains et représentant 5,1 pour cent de la valeur nette diluée d'Aireon, a été effectué le 19 novembre 2012. Le paiement actuel, qui est le second de cinq paiements, permet à NAV CANADA d'acquérir une tranche additionnelle de 13,6 pour cent de la valeur nette diluée d'Aireon. L'investissement total de NAV CANADA dans cette coentreprise pourra s'élever jusqu'à 150 millions de dollars américains. L'entente comprend des options permettant à NAV CANADA d'acquérir une autre tranche de 19 pour cent de la valeur d'Aireon dans certaines circonstances.

« Nous sommes heureux d'accroître notre participation dans cette passionnante coentreprise », a déclaré John Crichton, président et chef de la direction de NAV CANADA. « Il y a plusieurs avantages sur les plans de la sécurité, de l'efficacité et de la protection de l'environnement à étendre la couverture de surveillance ADS-B aux régions éloignées du monde. Nous comptons apporter des améliorations au service que nous fournissons aux clients qui transitent dans notre espace aérien. Nos entretiens avec les lignes aériennes et les autres fournisseurs de SNA indiquent qu'ils sont tout aussi enthousiasmés que nous aux possibilités d'application de ce service à d'autres régions du monde. »

En avril 2013, NAV CANADA a signé un contrat commercial à long terme de services de données avec Aireon, et devenait ainsi le premier client d'Aireon. Les données ADS-B permettront à NAV CANADA de déployer cette nouvelle capacité de surveillance satellitaire à son exploitation dans l'espace aérien de l'Atlantique Nord, l'espace aérien océanique le plus achalandé au monde, où transitent quelque 1 200 vols par jour. NAV CANADA estime que, dans l'Atlantique Nord seulement, cette nouvelle capacité permettra à ses clients d'économiser plus de 125 millions de dollars par année en carburant et de réduire leurs émissions de gaz à effet de serre de 328 000 tonnes métriques d'équivalents CO2 chaque année.

NAV CANADA gère le deuxième système de navigation aérienne en importance au monde pour ce qui est du volume de trafic, après la FAA, aux États-Unis. En ce qui concerne l'exploitation de l'espace aérien au-dessus de l'Atlantique Nord, la Société collabore avec d'autres fournisseurs de SNA tels que la FAA, les NATS et l'Irish Aviation Authority.

Exploitant national du système de navigation aérienne civile, NAV CANADA est une société du secteur privé qui assure à la grandeur du pays les services suivants : contrôle de la circulation aérienne, information de vol, exposés météorologiques, services d'information aéronautique, services consultatifs d'aéroport et aides électroniques à la navigation.

Pour plus de renseignements, veuillez communiquer avec l'une des personnes suivantes :
Michelle Bishop
Directrice, Relations gouvernementales et affaires publiques
NAV CANADA
(613) 563-7520

Jonathan Bagg
Gestionnaire, Affaires publiques
NAV CANADA
(613) 563-5923

Ligne d'information des médias : 1-888-562-8226

(Ottawa, le 20 juin 2013) - NAV CANADA et la Federal Aviation Administration (FAA) ont signé une déclaration d'intention en vue de collaborer à diverses questions techniques et opérationnelles afin d'appuyer l'élaboration et le déploiement de la surveillance dépendante automatique en mode diffusion (ADS-B) satellitaire.

Avec cette déclaration d'intention, NAV CANADA et la FAA s'engagent à collaborer à l'établissement d'exigences communes, y compris l'élaboration de politiques, de normes et de procédures opérationnelles. Seront inclus, entre autres, les normes de qualité de navigation requise, les normes de performances de communication requises, l'analyse des dangers et de la sécurité, ainsi que les normes et pratiques recommandées à l'échelle internationale.

« Nous sommes impatients de travailler conjointement à améliorer et à harmoniser l'efficacité de nos services de gestion de la circulation aérienne respectifs afin de profiter des possibilités offertes par l'ADS-B satellitaire, d'indiquer Rudy Kellar, vice-président directeur, Prestation des services, à NAV CANADA. Il s'agit d'une nouvelle et passionnante orientation qui apportera aux lignes aériennes du monde entier des avantages importants en matière d'économie de carburant et de réduction des émissions de gaz à effet de serre. »

« La FAA et NAV CANADA sont des chefs de file mondiaux en ce qui a trait à l'efficacité et à la sécurité aérienne, et cette déclaration d'intention s'appuie sur notre relation productive et visionnaire, d'ajouter Teri Bristol, adjoint du chef de l'exploitation de l'organisation de la circulation aérienne, à la FAA. L'ADS-B satellitaire présente un potentiel élevé d'améliorer la sécurité et l'efficacité des vols, et nous sommes résolus à mener à bien les travaux énoncés dans la déclaration d'intention, conjointement avec nos collègues de NAV CANADA. »  

Exploitant national du système de navigation aérienne civile, NAV CANADA est une société du secteur privé qui assure à la grandeur du pays les services suivants : contrôle de la circulation aérienne, information de vol, exposés météorologiques, services d'information aéronautique, services consultatifs d'aéroport et aides électroniques à la navigation.

Pour plus de renseignements, veuillez communiquer avec l'une des personnes suivantes :
Michelle Bishop
Directrice, Relations gouvernementales et affaires publiques
NAV CANADA
613-563-7520

Jonathan Bagg
Gestionnaire, Affaires publiques
NAV CANADA
613-563-5923

Ligne d'information des médias : 1-888-562-8226

(Edmonton, le 9 mai 2013) – Les contrôleurs de la circulation aérienne de NAV CANADA gèrent maintenant les nombreux vols à l’aéroport international d’Edmonton (EIA) à partir d’une nouvelle tour de contrôle de la circulation aérienne couronnant la nouvelle tour centrale de huit étages de l’aéroport, un volet important de l’expansion de cet aéroport démarrée en 2012.

« La tour centrale crée un nouveau symbole distinctif et une icône spectaculaire pour l’EIA et la région de la capitale albertaine. Mais cette tour centrale n’est pas seulement agréable à regarder : elle était nécessaire. Cet édifice multifonctionnel comprend une nouvelle tour de contrôle de NAV CANADA en haut et une nouvelle aire intégrée de manutention des bagages en bas, ce qui a laissé de la place au milieu pour un espace commercial et des bureaux, qui accueilleront NAV CANADA, l’EIA et Canadian Helicopters », a indiqué Reg Milley, pdg de l’EIA.

La tour centrale incorpore plusieurs éléments de conception à haute qualité environnementale, ce qui pourrait permettre à l’EIA d’obtenir la certification LEED (Leadership in Energy and Environment Design) argent.

Depuis la cabine de la tour de contrôle, les contrôleurs de NAV CANADA auront une vue non obstruée de l’espace aérien, des pistes et des voies de circulation (voir l’image de la tour ici).

« D’une hauteur de 48 mètres, la nouvelle tour de contrôle dépasse l’ancienne de quatre mètres, et l’intérieur de la nouvelle cabine est environ 50 pour cent plus spacieux que celui de la précédente, a indiqué Todd Trischuk, gestionnaire de la tour de contrôle. Cette hauteur additionnelle améliore la ligne de visibilité des contrôleurs et l’intérieur plus spacieux fournit un meilleur environnement de travail. La cabine est aussi dotée de nouvelles consoles ergonomiques », a ajouté Todd Trischuk.

Rudy Kellar, vice-président directeur, Prestation des services, à NAV CANADA, a souligné que l’ancienne tour de contrôle était âgée de plus de quarante ans. « Si nous voulions continuer à gérer efficacement les volumes de trafic actuels et la croissance future, il était clair que nous avions besoin d’une nouvelle et plus grande tour de contrôle », a-t-il précisé.

« L’agrandissement de l’aéroport, y compris la construction d’une aérogare efficace, bien conçue et intégrant de l’espace de bureaux, nous a fourni une excellente occasion de moderniser notre tour de contrôle de la circulation aérienne et d’y installer des outils et des équipements de pointe pour que nos employés puissent continuer à offrir d’excellents services depuis ce nouvel aménagement », a expliqué Rudy Kellar. « L’administration aéroportuaire a facilité notre projet de tour, et nous avons pu profiter de son excellente collaboration tout au long de la planification et de la construction. »

L’aéroport international d’Edmonton arrive au cinquième rang des aéroports canadiens les plus achalandés pour ce qui est du nombre de passagers (6,7 millions de passagers en 2012), et au huitième rang pour ce qui est de la circulation aérienne (plus de 142 000 mouvements d’aéronefs). Au total, 18 contrôleurs de la circulation aérienne de NAV CANADA travaillent dans la nouvelle tour de contrôle.

La nouvelle tour de contrôle d’Edmonton est équipée de la toute dernière version de la technologie NAVCANatm, y compris de NAVCANstrips. Ce système avancé de fiches électroniques de progression de vol ainsi que d’autres technologies intégrées de gestion de la circulation aérienne sont en service à plus de 70 emplacements au Canada et ont été adoptés également à l’étranger par le Royaume-Uni, le Danemark, l’Australie, les Antilles néerlandaises, Hong Kong et Dubaï.

Exploitant national du système de navigation aérienne civile, NAV CANADA est une société du secteur privé qui assure à la grandeur du pays les services suivants : contrôle de la circulation aérienne, information de vol, exposés météorologiques, services d’information aéronautique, services consultatifs d’aéroport et aides électroniques à la navigation.

Pour plus de renseignements, veuillez communiquer avec l'une des personnes suivantes :
Michelle Bishop
Directrice, Relations gouvernementales et affaires publiques
NAV CANADA
613-563-7520

Aéroport international d’Edmonton
Heather Lynne Hamilton
Directrice, Marketing et communications
780-890-2434

Ligne d'information des médias : 1-888-562-8226

Ce contrat établit le cadre d’une importante occasion d’affaires mondiale.

  

MCLEAN, VIRGINIE (Le 29 avril 2013) – Aireon LLC, le concepteur du premier système satellitaire de surveillance de la circulation aérienne au monde, a annoncé aujourd’hui la signature d’un contrat commercial à long terme de services de données avec NAV CANADA. Ce contrat démontre les progrès continus d’Aireon en vue de transformer les communications aéronautiques et d’établir la valeur globale de ses services sur le marché.

Aireon, une coentreprise d’Iridium Communications Inc. (Nasdaq : IRDM) et de NAV CANADA, tirera parti de l’espace pour les charges utiles dans NEXT, la constellation de satellites de deuxième génération d’Iridium, dont le premier lancement est prévu au début de 2015. Aireon fournira des services spatiaux de surveillance de la circulation aérienne à mesure que la constellation deviendra opérationnelle, ses capacités devant être pleinement fonctionnelles d’ici 2017. 

En plus d’être un partenaire de la coentreprise, Iridium est également un fournisseur important de la plateforme technologique et réseau nécessaire à la prestation des services fournis par AireonMS. Tel qu’annoncé en juin 2012, Aireon devrait verser à Iridium 200 millions de dollars en frais d’hébergement pour l’intégration et le lancement des charges utiles constituées par les récepteurs de surveillance dépendante automatique en mode diffusion sur chacun des satellites de la constellation NEXT. Iridium devrait également toucher près de 300 millions de dollars versés par Aireon pour des services récurrents de communication de données, ou environ 20 millions de dollars par année, une fois le système entièrement opérationnel pour la durée du cycle de vie de la constellation NEXT, en présumant qu’Aireon réussira à étendre ses services au-delà de NAV CANADA, sur le marché mondial. Outre les quelque 500 millions de dollars en frais d’hébergement et de services de communication de données que lui versera Aireon, Iridium s’attend à tirer une valeur potentielle considérable de la participation importante qu’elle prévoit conserver dans la coentreprise.

« Encore une fois, Iridium a profité des capacités uniques de son réseau pour mettre en place un système révolutionnaire et générer une nouvelle source de revenus appréciable », a affirmé Matt Desch, président d’Iridium. Aireon est une coentreprise avantageuse pour toutes les parties concernées : elle permettra aux lignes aériennes d’économiser des coûts, augmentera la visibilité et améliorera les routes de vol pour NAV CANADA et d’autres fournisseurs de services de navigation aérienne (SNA), et créera de nouvelles sources de revenus importantes pour Iridium. »

Le modèle d’affaires d’Aireon vise à permettre aux lignes aériennes de réaliser des économies de carburant et de coûts d’exploitation. Aireon générera des revenus provenant de services récurrents offerts aux organismes de contrôle de la circulation aérienne comme NAV CANADA en fournissant une surveillance en temps quasi réel au‑dessus des océans et des régions éloignées. Cette surveillance permettra aux contrôleurs de la circulation aérienne d’accorder en toute sécurité des niveaux de vol plus efficaces et des routes plus directes au‑dessus de ces régions, réduisant ainsi la quantité de carburant consommée par les aéronefs. NAV CANADA et d’autres fournisseurs de SNA prévoient recouvrer leurs coûts en facturant aux lignes aériennes des frais équivalant à une fraction des coûts de carburant épargnés, leur laissant ainsi la majorité des bénéfices retirés de ce service.

Grâce à un partenariat continu avec NAV CANADA, Iridium a établi un modèle d’affaires de bout en bout pour la surveillance ADS‑B océanique. NAV CANADA constitue le premier client idéal pour Aireon car elle gère le deuxième système de navigation aérienne en importance au monde et est le plus important fournisseur de services océaniques au monde pour ce qui est du volume de trafic. Dans le cadre de son exploitation dans l’espace aérien de l’Atlantique Nord et en étroite collaboration avec ses partenaires d’exploitation, soit les NATS du Royaume-Uni ainsi que l’Irish Aviation Authority, NAV CANADA assure la gestion de la circulation aérienne pour quelque 1 200 vols par jour, ce qui en fait l’espace aérien océanique le plus achalandé au monde. En qualité de client, NAV CANADA profitera de services de surveillance de la circulation aérienne améliorés qui accroîtront l’efficacité des activités de l’aviation commerciale et réduiront son empreinte écologique.

« Les services fournis par l’entremise d’Aireon représentent une valeur inestimable pour les lignes aériennes et les fournisseurs de SNA, a affirmé John Crichton, président et chef de la direction de NAV CANADA. La transformation qu’apportera la surveillance spatiale des aéronefs sur les opérations aériennes devrait donner lieu, en Amérique du Nord seulement, à des économies en carburant de plus de 125 millions de dollars par année grâce à la création de trajectoires de vol plus efficaces. Nous sommes fiers d’être au cœur de ce projet tant à titre de client que de partenaire de la coentreprise. »

L’entente sur les services de données signée avec NAV CANADA ouvre la voie à de futures ententes commerciales avec d’autres fournisseurs de SNA dans le monde. Aireon prévoit concentrer ses ventes initiales aux fournisseurs de SNA responsables de l’espace aérien achalandé de l’Atlantique Nord qui, à lui seul, pourrait engendrer pour la coentreprise des revenus considérables pour toute la durée prévue du cycle de vie de NEXT d’Iridium.

« Depuis l’annonce d’Aireon en juin dernier, l’interaction et la participation des fournisseurs de SNA à l’échelle mondiale a pris rapidement de l’ampleur, et nous sommes heureux d’avoir conclu une entente avec NAV CANADA, qui devient notre premier client du secteur du contrôle de la circulation aérienne », a déclaré Don Thoma, président d’Aireon. Du point de vue d’Aireon, nous nous engageons à étendre cette capacité révolutionnaire au monde entier, à commencer par l’espace aérien achalandé de l’Atlantique Nord, suivi d’autres régions océaniques ainsi que des pays et des étendues de terre éloignés dépourvus d’infrastructures complètes de contrôle de la circulation aérienne. Ce contrat est le premier d’une série de contrats que nous prévoyons signer au cours des prochaines années, et nous sommes enthousiastes devant l’intérêt soutenu que manifestent la FAA et les fournisseurs de SNA du monde entier. »

Aireon est le résultat de l’engagement qu’a pris Iridium d’établir une nouvelle façon d’utiliser la capacité des charges utiles dans la constellation NEXT d’Iridium. Les récepteurs ADS‑B sophistiqués d’émission spontanée allongée sur la fréquence 1090 MHz à bord de chaque satellite de la constellation NEXT complèteront les systèmes de navigation aérienne au sol actuellement utilisés en relayant de façon transparente et en temps quasi réel les données GPS relatives à la position et à la route des aéronefs survolant les océans, les pôles et les régions éloignées aux contrôleurs de la circulation aérienne au sol. Cette nouvelle fonctionnalité étendra les avantages des systèmes de surveillance radar actuels, qui couvrent moins de dix pour cent de l’espace aérien mondial, à la planète entière. Iridium s’attend à ce qu’Aireon puisse tirer les mêmes avantages de constellations futures d’Iridium, lui permettant ainsi de poursuivre ses opérations bien au‑delà de 2030.

À propos d’Iridium Communications Inc.

Iridium est le seul réseau de communications mobiles vocales et de données par satellite qui couvre la planète entière. Iridium relie les personnes, les organisations et les biens de partout en temps réel. En collaboration avec son réseau grandissant d’entreprises partenaires, Iridium offre un large éventail de solutions fiables et innovatrices aux marchés qui nécessitent des communications véritablement mondiales. L’entreprise travaille actuellement à un programme de développement majeur destiné à son réseau de prochaine génération et appelé Iridium NEXT. Iridium Communications Inc. a son siège social à McLean, en Virginie, aux États-Unis, et est cotée en bourse auprès du marché Global Select du NASDAQ sous le symbole IRDM. Pour obtenir de plus amples renseignements au sujet des produits, des services et des solutions de partenariat d’Iridium, consultez le site Web www.iridium.com.

À propos d’Aireon LLC

Aireon LLC a son siège social à McLean, en Virginie, et est une coentreprise d’ Iridium Communications Inc. (Nasdaq : IRDM) et de NAV CANADA. Cette coentreprise vise à donner aux fournisseurs de SNA la capacité de surveiller les aéronefs en temps quasi réel partout dans le monde et à leur fournir la seule couverture complète de l’espace aérien des régions océaniques, polaires et éloignées. Aireon tirera parti des meilleures percées technologiques émergentes en matière de surveillance aérienne et les étendra au monde entier afin d’améliorer considérablement les opérations aériennes grâce à une efficacité accrue, à une sécurité étendue, à une intégration mondiale et à des économies de coûts importantes tant pour les lignes aériennes que pour les fournisseurs de SNA. Pour obtenir de plus amples renseignements sur Aireon, consultez le site Web www.aireon.com.

À propos de NAV CANADA

NAV CANADA est une société sans capital-actions du secteur privé qui possède et exploite le système de navigation aérienne civile (SNA) du Canada. NAV CANADA coordonne le mouvement sécuritaire et efficace des aéronefs dans l'espace aérien intérieur et dans l'espace aérien international sous sa responsabilité. La Société a des installations dans l'ensemble du pays et elle offre les services suivants : contrôle de la circulation aérienne, information de vol, exposés météorologiques, information aéronautique, services consultatifs d'aéroport et aides électroniques à la navigation. Pour offrir ses services de navigation aérienne, NAV CANADA exploite sept centres de contrôle régional, 41 tours de contrôle, 56 stations d'information de vol et huit centres d’information de vol. Pour accomplir son travail, le personnel affecté à ces aménagements compte sur un réseau de plus de 1 000 aides terrestres à la navigation réparties dans tout le pays. Pour obtenir de plus amples renseignements sur NAV CANADA, consultez le site Web www.navcanada.ca.

Énoncés prospectifs 

Les énoncés contenus dans le présent communiqué qui ne sont pas des faits purement historiques pourraient constituer des énoncés prospectifs tels que définis dans la Private Securities Litigation Reform Act de 1995. Sont compris dans les énoncés prospectifs les énoncés concernant le développement et le déploiement de la charge utile d’Aireon, le développement d’Aireon en tant qu’entreprise mondiale, la réception par Iridium de sommes facturées à Aireon pour des frais d’hébergement et de services de données ainsi que les avantages du système d’Aireon. D’autres indices pouvant indiquer un énoncé prospectif sont les mots « prévoit », « pourrait », « peut », « croit », « s’attend », « a l’intention de », « probablement », les verbes conjugués au futur ainsi que d’autres expressions constituant des prédictions ou indiquant des prévisions, des tendances ou des événements. Ces énoncés prospectifs comprennent des risques connus et inconnus, des incertitudes et d’autres facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats, le rendement ou les accomplissements réels d’Iridium diffèrent considérablement de tout résultat, rendement ou accomplissement futur exprimé ou sous-entendu par lesdits énoncés prospectifs. Ces risques et incertitudes comprennent notamment l’état, la capacité et le contenu de la constellation de satellites actuelle d’Iridium, le développement de NEXT d’Iridium et la transition vers cette constellation, la capacité d’Aireon de développer et de déployer son système et de s’imposer sur le marché mondial, la conjoncture économique et de l’industrie en général, ainsi que d’autres facteurs concurrentiels, juridiques, gouvernementaux et technologiques. D’autres facteurs possibles pouvant faire en sorte que les résultats diffèrent considérablement de ceux indiqués dans les énoncés prospectifs sont les facteurs énumérés dans la section des facteurs de risques du formulaire Form 10-K de l’entreprise pour l’année ayant pris fin le 31 décembre 2012 déposé auprès de la Securities and Exchange Commission (SEC) le 5 mars 2013. Il n’y a aucune garantie que les attentes d’Iridium se réaliseront. Si un ou plusieurs de ces risques ou de ces incertitudes se concrétisaient, ou si les hypothèses d’Iridium se révélaient inexactes, les résultats réels pourraient varier considérablement de ceux attendus, estimés ou projetés. Les énoncés prospectifs d’Iridium ne sont valides qu’en date du présent communiqué, et Iridium ne s’engage à mettre à jour aucun d’entre eux.

###

( Ottawa, le 26 février 2013) – Airservices Australia, le fournisseur de services de navigation aérienne de l’Australie, a mis en service les deux premières éditions de la Suite intégrée d’automatisation des tours (INTAS) fournies par Saab Sensis et NAV CANADA et installées aux aéroports de Broome et de Rockhampton.

Fondée sur la technologie NAVCANatm, l'INTAS a été adaptée aux besoins du programme national des tours (NTP) d'Airservices Australia. La suite est un ensemble harmonisé d'outils de contrôle de la circulation aérienne qui est en voie d’installation dans quatre tours en Australie. Les contrôleurs d’Airservices, en commençant par ceux des aéroports de Broome et de Rockhampton, disposeront d’un ensemble commun d’outils ATC clés dans une seule plate-forme personnalisable, afin d’assurer la gestion efficace et sécuritaire de la circulation aérienne.

Le projet NTP d’Airservices Australia vise à moderniser ou à remplacer la technologie ATC principale dans ses tours par une solution souple qui répond aux besoins actuels et futurs des contrôleurs pour leur permettre d’assurer la sécurité et l’efficacité des vols. Saab Sensis, de concert avec ses partenaires, NAV CANADA et Harris, ont mis au point et déployé l’INTAS. NAV CANADA a fourni une version adaptée de sa technologie NAVCANsuite, et Harris, son système de communications vocales.

L’architecture de l'INTAS appuie tout poste tour (local, sol, autorisation ou surveillant) et peut être adaptée à toute tour (petits aéroports régionaux, dont Broome, et Rockhampton et les grandes plaques tournantes de l'Australie).

« L’INTAS nous fournit une plate-forme ATC moderne et commune qui simplifie l’exploitation, la formation et l’entretien », a indiqué Jason Harfield, directeur général, Contrôle de la circulation aérienne, d’Airservices. « Nos contrôleurs ont joué un rôle essentiel dans le développement de l’INTAS, fournissant des commentaires, de la rétroaction et des suggestions d’amélioration tout au long du processus de conception pour faire en sorte que le nouveau système réponde aux exigences opérationnelles tout en minimisant le besoin d’une formation d’appoint. »

L’INTAS de Saab Sensis consiste en un poste de contrôleur opérationnel qui peut comprendre jusqu’à quatre à écrans tactiles affichant les données et les dispositifs communs de saisie de données basés sur l’aéroport. Le système intègre les éléments suivants :

Fiches de progression de vol électronique

Gestion des données opérationnelles (surveillance et contrôle du balisage lumineux de terrain d’aviation, aides à la navigation, données météorologiques et autres systèmes connexes)

Service automatique numérique d’information de région terminale (permettant aux contrôleurs de rédiger les messages des services d’information de région terminale)

Système de commande des communications vocales

Système de surveillance électronique (surveillance en terminal et de surface intégrées sur un affichage commun)

« Grâce à l’INTAS, les contrôleurs d’Airservices Australia peuvent maintenant travailler dans une tour entièrement intégrée leur permettant de gérer la circulation plus efficacement qu’auparavant, a expliqué Ken Kaminski, premier vice-président de Saab Sensis. « L’INTAS regroupe les outils ATC modernes actuellement mis en place et les intègre de façon transparente dans un système dynamique, souple et extensible qui peut être adapté pour répondre aux besoins de demain. »

« Nous sommes heureux de faire partie de ce projet de développement technologique et de travailler avec Saab Sensis et nos collègues des services de navigation aérienne en Australie, a déclaré Sid Koslow, vice-président et chef de la direction des technologies à NAV CANADA. « La suite NAVCANatm est éprouvée, fiable et appliquée aux quatre coins du globe. Cette mise en service est un véritable bond en avant, démontrant la possibilité d’adapter cette technologie à une grande variété d’environnements opérationnels. »

L’aéroport de Broome est un aéroport régional où le volume de la circulation aérienne augmente durant la saison touristique. La tour ATC compte deux postes (contrôleur des mouvements de surface et contrôleur d’aérodrome). Durant les périodes creuses, l’INTAS combine ces postes, y compris les fréquences radio, et reconfigure automatiquement la présentation de l’information de vol.

L’aéroport de Rockhampton est un aéroport régional qui accueille plusieurs événements de formation des forces aériennes australiennes et internationales. L’INTAS déployé comprend des caractéristiques spécifiquement mises en œuvre pour soutenir les vols d’entraînement militaire. Les deux postes ATC (contrôleur des mouvements de surface et contrôleur d’aérodrome) sont combinés et automatiquement reconfigurés par l’INTAS pour les périodes creuses.

En plus des aéroports de Broome et de Rockhampton, Saab Sensis travaille actuellement à déployer l’INTAS aux aéroports d’Adélaïde et de Melbourne.

Saab Sensis fournit aux marchés de la défense et de l’aviation des technologies de capteurs avancés, des radars de prochaine génération, et des solutions d’automatisation, de modélisation et de simulation. L’entreprise dessert des clients des forces militaires, de l’aviation civile, des aéroports et des lignes aériennes dans plus de 35 pays sur six continents.

À propos de NAV CANADA

Exploitant national du système de navigation aérienne civile, NAV CANADA est une société du secteur privé qui assure à la grandeur du pays les services suivants : contrôle de la circulation aérienne, information de vol, exposés météorologiques, services d’information aéronautique, services consultatifs d’aéroport et aides électroniques à la navigation. NAVCANatm est une gamme de produits, d’applications et de services intégrés de pointe de gestion de la circulation aérienne déployée dans plus de 80 emplacements à l’échelle mondiale servant à assurer la gestion sécuritaire, efficace et efficiente de la circulation aérienne.

Pour de plus amples renseignements, visitez le www.navcanada.ca.

Saab sert un marché global et fournit des produits, des services et des solutions qui comptent parmi les meilleurs sur le plan mondial, dans des domaines qui vont de la défense militaire à la sécurité civile. Saab a des opérations et des collaborateurs sur tous les continents et développe, adapte et améliore constamment des nouvelles technologies pour répondre à l’évolution des besoins de ses clients.

 

Pour de plus ample information, merci de contacter :

Relations avec les médias, Saab Sensis :

M. Robert Conrad, Spécialiste principal, Relations publiques, Saab Sensis

rob.conrad@saabsensis.com

+1 (315) 751-3646

Centre de presse Saab, +46 734 180 018
presscentre@saabgroup.com

www.saabgroup.com
www.saabsensis.com

www.saabgroup.com/Twitter
www.saabgroup.com/YouTube

(Ottawa, le 11 février 2013) – Les contrôleurs de la circulation aérienne de deux aéroports de Dubaï utilisent maintenant la technologie développée par NAVCANatm – la division des technologies de gestion de la circulation aérienne de NAV CANADA – pour gérer les données de vol essentielles.

Le système évolué de gestion des fiches de progression de vol électroniques connu sous le nom de NAVCANstrips est entré en service le 1er juillet 2012 dans la tour de contrôle de l’aéroport international de Dubaï et la tour de contrôle de l’aéroport Dubai World Central. Dubaï compte l’une des plaques tournantes aéroportuaires les plus achalandées au monde et celle-ci continue de connaître une croissance importante du trafic.

NAVCANstrips permet aux contrôleurs de la circulation aérienne de gérer les données de vol en ligne au moyen d’un écran tactile, éliminant ainsi les fiches de progression de vol en papier. Ce système offre un accès immédiat à des renseignements clés et permet une gestion et une utilisation plus efficaces de la capacité de l’espace aérien et de l’aéroport. Grâce à ce système, les transactions de données de vol sont automatisées et peuvent être configurées pour générer des statistiques sur la gestion du débit et d’autres informations.

NAV CANADA a été choisie en mars 2011 par le groupe responsable des projets d’ingénierie de la Dubai Civil Aviation Authority (DCAA-EP) pour installer NAVCANstrips. Les travaux de développement et d’installation de la technologie ont été effectués conjointement avec la DCAA-EP et les contrôleurs du fournisseur de services de navigation aérienne de Dubaï afin d’adapter le système aux environnements d’exploitation de chaque aéroport.

« Les fiches de progression de vol ne permettent pas seulement de réaliser des gains d’efficacité immédiats sur le plan de l’exploitation, a expliqué Yousuf Pirzada, vice-président, Ingénierie, de la DCAA-EP. Cette technologie fournit également une base solide à la croissance et au développement futurs de notre exploitation aéroportuaire de renommée mondiale. »

« Nous sommes heureux de voir notre technologie de pointe entrer en service aux aéroports de Dubaï, a affirmé John Crichton, président et chef de la direction de NAV CANADA. Les efforts conjoints de NAV CANADA et du fournisseur de services de navigation aérienne de Dubaï ont permis de créer un système bien adapté aux environnements d’exploitation de ces aéroports et de procéder à un déploiement rapide et sans heurt. J’ai confiance que cette technologie apportera des gains importants en matière de sécurité et d’efficacité aux aéroports de Dubaï et à leurs clients. »

Les services qu’offre NAV CANADA à la DCAA-EP comprennent le développement d’interfaces logicielles, l’adaptation et l’installation de systèmes, ainsi que la formation sur l’exploitation opérationnelle et la maintenance du système.

« Les fiches de progression de vol électroniques ont grandement amélioré nos activités d’exploitation du contrôle de la circulation aérienne, a affirmé Peter Mohring, directeur, Services de la circulation aérienne, pour le fournisseur de services de navigation aérienne de Dubaï. Elles ont amélioré notre coordination de tour en fournissant un accès à des informations de vol importantes à l’échelle de notre système tout en nous permettant de réaliser des gains d’efficacité. »

La technologie NAVCANstrips, qui fait partie de la gamme de produits éprouvés, fiables et appliqués appelée NAVCANsuite, est en service à plus de 70 emplacements au Canada et a été adoptée à l’étranger par le Royaume-Uni, le Danemark et l’Australie. Des projets sont également en cours à Hong Kong et aux Antilles néerlandaises.

À chaque emplacement, les systèmes NAVCANatm ont donné lieu à des gains en matière de sécurité et d’efficacité dont bénéficient autant les aéroports que les lignes aériennes. Avec leur entrée en service à Dubaï, les systèmes NAVCANstrips sont maintenant exploités avec succès sur quatre continents.

Selon le Conseil international des aéroports, l’aéroport international de Dubaï figure parmi les aéroports les plus achalandés au monde pour ce qui est du nombre de passagers internationaux. L’aéroport dessert plus de 130 transporteurs aériens offrant des vols à plus de 220 destinations, sur six continents.

L’aéroport Dubai World Central, quant à lui, a ouvert ses portes en juin 2010. Une fois qu’il sera terminé, il deviendra la plus importante plaque tournante du transport aérien de passagers et de fret au monde, avec une capacité annuelle pouvant atteindre jusqu’à 160 millions de passagers et plus de 12 millions de tonnes de fret.

Exploitant national du système de navigation aérienne civile, NAV CANADA est une société du secteur privé qui assure à la grandeur du pays les services suivants : contrôle de la circulation aérienne, information de vol, exposés météorologiques, services d’information aéronautique, services consultatifs d’aéroport et aides électroniques à la navigation. NAVCANatm est une gamme de produits, d’applications et de services intégrés de pointe de gestion de la circulation aérienne déployée dans plus de 80 emplacements à l’échelle mondiale servant à assurer la gestion sécuritaire, efficace et efficiente de la circulation aérienne.

Pour plus de renseignements, veuillez communiquer avec l'une des personnes suivantes :
Michelle Bishop
Directrice, Relations gouvernementales et affaires publiques
NAV CANADA
613-563-7520

Ron Singer
Gestionnaire, Relations avec les médias
NAV CANADA
613-563-7303

Ligne d'information des médias : 1-888-562-8226

2012

Show All

(Ottawa, le 19 novembre 2012)

NAV CANADA a signé une entente établissant les détails de sa participation à Aireon LLC, une coentreprise créée de concert avec Iridium Communications Inc. (NASDAQ : IRDM), et annoncée le 19 juin 2012.

Aireon a pour mandat d'offrir une capacité de surveillance par satellite aux fournisseurs de services de navigation aérienne du monde entier. Cette surveillance des aéronefs sera assurée à l'échelle mondiale par l'entremise des récepteurs de surveillance dépendante automatique (ADS B) intégrés en tant que charge utile additionnelle dans la constellation de satellites de seconde génération Iridium NEXT que lancera Iridium entre 2015 et 2017.

Cette nouvelle capacité étendra la surveillance de la circulation aérienne à de vastes régions du globe et promet un pas de géant dans l'accroissement des économies de carburant et la diminution des émissions de gaz à effet de serre des transporteurs aériens du monde entier. Les aéronefs pourront réaliser ces économies du fait qu'ils auront plus de possibilités d'utiliser les routes et les altitudes optimales grâce à l'expansion de la capacité de l'espace aérien, qui était auparavant limité à des espacements non radar moins efficaces.

« Malgré les progrès réalisés aux quatre coins du globe, nous sommes tous limités par la géographie des océans, par les chaîne de montages et par les régions éloignées difficiles à atteindre », a déclaré John Crichton, président et chef de la direction de NAV CANADA. Aireon promet de surmonter ces barrières géographiques et d'étendre les avantages de la surveillance ADS-B bien au delà de ce que l'on croyait possible au départ. De plus, ce partenariat avec Aireon ouvre la voie à des collaborations avec des fournisseurs de services de navigation aérienne d'autres régions du monde. »

L'entente permet à NAV CANADA d'acquérir une participation majoritaire dans Aireon, actuellement une filiale appartenant entièrement à Iridium. En vertu de cette entente, NAV CANADA achètera des actions privilégiées de série A représentant jusqu'à 51 pour cent de la valeur nette diluée d'Aireon. L'investissement total dans cette coentreprise pourra s'élever jusqu'à 150 millions de dollars américains.

L'investissement sera effectué en cinq tranches, chacune étant assujettie à diverses conditions financières, commerciales, réglementaires et opérationnelles. Le premier paiement, d'une valeur de 15 millions de dollars américains et représentant 5,1 pour cent de la valeur nette diluée d'Aireon, a été effectué le 19 novembre 2012. Le dernier paiement est prévu à la fin de 2017.
« L'approche par tranches de paiement est une façon prudente pour NAV CANADA de gérer son investissement dans un projet de cette nature, puisque chaque tranche est conditionnelle à l'atteinte d'objectifs de rendement », a explique M. Crichton.

Tel qu'annoncé en juin, NAV CANADA prévoit également devenir un client de ce partenariat, avec l'objectif de déployer cette nouvelle capacité de surveillance satellitaire à son exploitation dans l'espace aérien de l'Atlantique Nord, l'espace aérien océanique le plus achalandé au monde où transitent quelque 1 200 vols par jour. À cette fin, les parties travaillent actuellement à une entente selon laquelle Aireon fournira à NAV CANADA les données de surveillance ADS B requises.

NAV CANADA estime que, dans l'Atlantique Nord seulement, cette nouvelle capacité permettra à ses clients d'économiser plus de 100 millions de dollars par année en carburant et de réduire leurs émissions de gaz à effet de serre de 263 000 tonnes métriques d'équivalents CO2 chaque année. « L'ADS B est une technologie éprouvée aux avantages manifestes, a affirmé M. Crichton. Les économies futures que réaliseront les transporteurs et les exploitants d'aéronefs favoriseront la récupération rapide de notre investissement prévu, donnant ainsi à ce projet une analyse de rentabilisation solide et favorable qui offrira des avantages sur le plan environnemental et pour les clients. »

Une fois que le service de données d'Aireon aura été établi, d'autres fournisseurs de service de navigation aérienne pourront également y souscrire pour leurs propres régions d'information de vol.

« Nous sommes heureux de rendre cette coentreprise officielle, a affirmé M. Crichton. Il s'agit d'un pas en avant important dans une entreprise qui promet de révolutionner la façon dont le flux du trafic aérien est géré au-dessus des océans du monde, dans les régions éloignées et dans d'autres régions qui requièrent une alternative rentable à la surveillance de la circulation aérienne traditionnelle. »

NAV CANADA gère le deuxième système de navigation aérienne en importance au monde pour ce qui est du volume de trafic, après la FAA, aux États Unis. En ce qui concerne l'exploitation de l'espace aérien au dessus de l'Atlantique Nord, la Société collabore avec d'autres fournisseurs de service de la circulation aérienne tels que la FAA et les NATS du Royaume-Uni.

Le dernier communiqué que NAV CANADA a diffusé à ce sujet est disponible ici. Il est également possible de consulter les communiqués diffusés par Iridium ici. (Veuillez prendre note que les communiqués d'Iridium ne sont disponibles qu'en anglais.)

À propos de NAV CANADA
Exploitant national du système de navigation aérienne civile, NAV CANADA est une société du secteur privé qui assure à la grandeur du pays les services suivants : contrôle de la circulation aérienne, information de vol, exposés météorologiques, services d'information aéronautiques, services consultatifs d'aéroport et aides électroniques à la navigation.

À propos d'Iridium Communications Inc.
Iridium est le seul réseau de communications mobiles vocales et de données par satellite qui couvre la planète entière. Iridium relie les personnes, les organisations et les biens de partout en temps réel. En collaboration avec son réseau grandissant d'entreprises partenaires, Iridium offre un large éventail de solutions fiables et innovatrices aux marchés qui nécessitent des communications véritablement mondiales. L'entreprise travaille actuellement à un programme de développement majeur destiné à son réseau de prochaine génération et appelé Iridium NEXT. Iridium Communications Inc. a son siège social à McLean, en Virginie, aux États-Unis, et est cotée en bourse auprès du marché Global Select du NASDAQ sous le symbole IRDM. Pour obtenir de plus amples renseignements au sujet des solutions d'Iridium en matière de produits, de services et de partenariat, visitez le site Web de l'entreprise à l'adresse : www.iridium.com.

Pour plus de renseignements, veuillez communiquer avec l'une des personnes suivantes :
Michelle Bishop
Directrice, Relations gouvernementales et affaires publiques
NAV CANADA
613 563 7520

Ron Singer
Gestionnaire, Relations avec les médias
NAV CANADA
613 563 7303

Ligne d'information des médias : 1-888-562-8226

(Ottawa, le 19 juin 2012)

NAV CANADA, la société du secteur privé chargée de fournir les services de navigation aérienne civile au Canada, a annoncé la signature d'une entente de principe en vue de participer à la création d'Aireon LLC, une coentreprise planifiée ayant pour mandat d'offrir une capacité de suivi par satellite mondiale révolutionnaire aux fournisseurs de services de navigation aérienne du monde entier.

NAV CANADA a l'intention de devenir un partenaire du projet Aireon, de concert avec Iridium Communications Inc. (NASDAQ : IRDM), avec l'appui de la Federal Aviation Administration (FAA) des États-Unis et des fournisseurs Harris Corporation (NYSE : HRS) et ITT Exelis (NYSE : XLS.) NAV CANADA confirmera en définitive sa participation au projet sous réserve de la signature d'ententes officielles dans un proche avenir.
 
Aireon offrira une capacité de suivi des aéronefs mondiale par l'entremise des récepteurs de surveillance dépendante automatique en mode diffusion (ADS-B) intégrés dans NEXT, la constellation de satellites de seconde génération que lancera Iridium entre 2015 et 2017. Iridium exploite le réseau de communications qui rejoint les régions les plus éloignées et un véritable suivi des aéronefs à l'échelle planétaire ne pourra être possible que grâce à la constellation NEXT d'Iridium. (Voir illustration).

NAV CANADA prévoit également devenir le premier client d'Aireon, avec l'objectif de déployer cette nouvelle capacité de surveillance satellitaire à son exploitation dans l'espace aérien de l'Atlantique Nord, qui, encore aujourd'hui, est en grande partie sans surveillance. La Société estime que, dans l'Atlantique Nord seulement, cette nouvelle capacité permettra à ses clients d'économiser plus de 100 millions de dollars par année en carburant.

« NAV CANADA est très enthousiaste à l'idée de prendre part à ce projet unique, de concert avec ses employés et ses clients, a affirmé John Crichton, président et chef de la direction de NAV CANADA. Nous comprenons les défis auxquels font face les fournisseurs de services de navigation aérienne et les transporteurs du monde entier. Nos efforts concertés par l'entremise d'Aireon visent à améliorer la sécurité et l'efficacité des vols tout en contribuant à rendre l'environnement plus vert. »

M. Crichton a fait remarquer qu'en tant que futur client, NAV CANADA est bien placée pour tirer profit des avantages qu'Aireon offrira en raison de l'expérience et du savoir-faire de ses employés dans la prestation de services de la circulation aérienne au-dessus de l'Atlantique Nord, l'espace aérien océanique le plus achalandé au monde et où le plus important volume de trafic transite.

Dans son allocution lors de la conférence de presse donnée au National Press Club de Washington, D.C., annonçant la création de la coentreprise Aireon, M. Crichton a indiqué que NAV CANADA gère le deuxième système de navigation aérienne en importance au monde, après la FAA, pour ce qui est du volume de trafic. En ce qui concerne l'exploitation de l'espace aérien au-dessus de l'Atlantique Nord, NAV CANADA collabore avec d'autres fournisseurs de service de la circulation aérienne tels que la FAA et les NATS du Royaume-Uni.

« En plus du trafic de l'Atlantique Nord, nous gérons également celui des régions éloignées du Nord canadien et de l'océan Arctique. C'est pourquoi l'innovation qu'apportera Aireon est cruciale pour nous, a expliqué M. Crichton. Nous savons d'expérience combien il est important de trouver une solution permettant de couvrir des secteurs que ne peuvent atteindre les systèmes terrestres actuels. »

NAV CANADA et d'autres fournisseurs de services de navigation aérienne du monde entier cherchent depuis des années à trouver des façons d'améliorer l'efficacité et les services du transport aérien dans les régions océaniques et éloignées, et d'accroître la capacité. Récemment, la Société a mis à niveau son système de gestion de la circulation aérienne océanique et étendu la portée de la surveillance des aéronefs par l'entremise des systèmes terrestres ADS B couvrant l'espace aérien au dessus de la baie d'Hudson, de l'Arctique de l'Est et du Groenland.

« Ces efforts, et ceux d'autres fournisseurs de services de la circulation aérienne partout dans le monde, permettent aux clients de réaliser d'importantes économies de carburant et de réduire d'autant leurs émissions de gaz à effet de serre (GES) puisqu'ils peuvent maintenant emprunter des routes et des altitudes améliorées, a expliqué M. Crichton. Ces travaux se poursuivront, car nous savons tous qu'il reste encore beaucoup à faire. »

« L'annonce d'aujourd'hui est très emballante, a déclaré Matt Desch, président d'Iridium. Grâce à ce partenariat inédit, Aireon permettra de faire un grand pas en avant dans l'amélioration de la surveillance de la circulation aérienne en raison de la nature unique et planétaire de notre réseau de communications. Les fournisseurs de services de navigation aérienne de partout dans le monde pourront offrir un contrôle actif de la circulation aérienne à tous les aéronefs, peu importe où ils évoluent, et ce, avec tous les avantages qu'apportera cette technologie sur les plans de l'efficacité, de la sécurité, de la consommation de carburant et de l'émission de GES. »

Entre-temps, NAV CANADA et ses contrôleurs de la circulation aérienne, spécialistes d'information de vol, ingénieurs et technologues continueront à améliorer la sécurité et l'efficacité des vols grâce aux outils maintenant à leur disposition, tout en se préparant à la capacité accrue que fournira le projet Aireon une fois mis en service, et au-delà.

À propos de NAV CANADA

Exploitant national du système de navigation aérienne civile depuis 15 ans, NAV CANADA est une société du secteur privé qui assure à la grandeur du pays les services suivants : contrôle de la circulation aérienne, information de vol, exposés météorologiques, services d'information aéronautique, services consultatifs d'aéroport et aides électroniques à la navigation.

À propos d'Iridium Communications Inc.

Iridium est le seul réseau de communications mobiles vocales et de données par satellite qui couvre la planète entière. Iridium relie les personnes, les organisations et les biens de partout en temps réel. En collaboration avec son réseau grandissant d'entreprises partenaires, Iridium offre un large éventail de solutions fiables et innovatrices aux marchés qui nécessitent des communications véritablement mondiales. L'entreprise travaille actuellement à un programme de développement majeur destiné à son réseau de prochaine génération et appelé Iridium NEXT. Iridium Communications Inc. a son siège social à McLean, en Virginie, aux États-Unis, et est cotée en bourse auprès du marché Global Select du NASDAQ sous le symbole IRDM. Pour obtenir de plus amples renseignements au sujet des solutions d'Iridium en matière de produits, de services et de partenariat, visitez le site Web de l'entreprise à l'adresse : www.iridium.com.

Consultez également le communiqué diffusé par Iridium. (Veuillez noter que ce document n'est disponible qu'en anglais.)

Pour plus de renseignements, veuillez communiquer avec l'une des personnes suivantes :
John Morris
Directeur, Communications, affaires publiques et services de traduction
NAV CANADA
613 563 7032

Michelle Bishop
Directrice, Relations gouvernementales
NAV CANADA
613 563 7520

Ligne d'information des médias : 1-888-562-8226

Une nouvelle technologie accroît l'efficacité, et réduit la consommation de carburant et les émissions de gaz à effet de serre

(Ottawa, le 29 mars 2012)

NAV CANADA a élargi sa surveillance afin de couvrir une superficie de 1,3 million de kilomètres carrés au dessus de l'Atlantique Nord, l'espace aérien océanique le plus achalandé de la planète. La couverture additionnelle a commencé au début mars lorsque la Société a poursuivi le déploiement du système satellitaire ayant pour nom la surveillance dépendante automatique en mode diffusion (ADS-B).

L'ADS-B permet aux contrôleurs océaniques du Centre de contrôle régional de Gander de réduire de façon sécuritaire les normes d'espacement, pour les aéronefs équipés de l'avionique requise, en les faisant passer d'environ 80 milles marins à 10 milles marins pour commencer, ce qui permet aux contrôleurs de la circulation aérienne de donner aux aéronefs des profils de vol plus rentables, notamment en les faisant monter plus tôt à des altitudes plus éconergétiques.

« Nous estimons que d'ici 2020, cette nouvelle zone de surveillance ADS-B et celle du nord-est du Canada permettront aux transporteurs aériens de réaliser des économies de carburant de l'ordre de 91 millions de dollars et entraîneront une réduction des émissions de gaz à effet de serre de 239 000 tonnes métriques », mentionne Rudy Kellar, vice président, Exploitation.

L'ADS-B est un système de surveillance qui regroupe des liaisons par satellite, l'avionique et une infrastructure au sol pour fournir aux contrôleurs de la circulation aérienne de l'information de type radar. Aux fins de cette expansion océanique, quatre stations terrestres ADS-B ont été installées dans le sud du Groenland. (Voir la note documentaire.)

La plus récente expansion de l'ADS-B par NAV CANADA donne suite aux déploiements effectués au dessus de la baie d'Hudson en 2009, couvrant plus de 850 000 kilomètres carrés, et à ceux effectués dans le nord-est du Canada en 2010, qui ont ajouté plus de 1,9 million de kilomètres carrés à la couverture. Grâce à 15 stations au sol installées le long du littoral de la baie d'Hudson, sur la côte nord est du Canada et dans le sud du Groenland, la superficie totale de la couverture ADS-B s'élève maintenant à plus de 4 millions de kilomètres carrés. (Voir les cartes: couverture ADS-B ou couverture ADS-B + radar.)

On estime qu'en 2020, ces différents déploiements de l'ADS-B auront entraîné une réduction des émissions de gaz à effet de serre de 1 017 000 tonnes métriques et permis aux transporteurs aériens d'économiser 379 millions de dollars en carburant.

« Grâce à cette expansion, un vol intercontinental pourrait faire l'objet d'une couverture ADS B sur environ 3 300 kilomètres, fait remarquer M. Kellar, ce qui représente une amélioration importante de notre service à la clientèle, c'est à dire les compagnies aériennes et les exploitants d'aéronef, en plus d'être avantageux sur les plans économique et environnemental. »

Aujourd'hui, environ 1 000 aéronefs appartenant à plus de 30 compagnies aériennes sont équipés de l'avionique ADS-B et certifiés ADS-B au Canada. On s'attend à ce que ce nombre augmente de façon importante à mesure que l'expansion de l'ADS B par NAV CANADA permettra d'améliorer la sécurité et le service de façon marquée, ce qui incitera davantage de transporteurs aériens à équiper leurs aéronefs afin d'obtenir cette certification.

L'intégration de la surveillance ADS B dans l'espace aérien océanique a nécessité d'importantes mises à niveau de l'ingénierie et des logiciels du système de contrôle océanique de NAV CANADA, le Système automatisé du contrôle de la circulation aérienne de Gander Plus (GAATS+).

L'affichage GAATS+ détecte automatiquement un aéronef équipé de l'avionique requise qui pénètre l'espace aérien ADS-B, ce qui permet au contrôleur d'appliquer la nouvelle norme d'espacement de surveillance. Les communications entre les contrôleurs océaniques et les pilotes dans l'espace aérien couvert par l'ADS B au dessus de l'Atlantique Nord sont également facilitées grâce à l'installation de radios VHF.

Exploitant national du système de navigation aérienne civile depuis 15 ans, NAV CANADA est une société du secteur privé qui assure à la grandeur du pays les services suivants : contrôle de la circulation aérienne, information de vol, exposés météorologiques, services d'information aéronautique, services consultatifs d'aéroport et aides électroniques à la navigation.

Pour plus de renseignements, veuillez communiquer avec l'une des personnes suivantes :
Michelle Bishop
Directrice, Relations gouvernementales et affaires publiques
NAV CANADA
613-563-7520

Ron Singer
Gestionnaire, Relations avec les médias
NAV CANADA
613-563-7303

Ligne d'information des médias : 1-888-562-8226

Ottawa, le 6 mars

2012 NAV CANADA a annoncé aujourd'hui que le ministère de l'Aviation civile (MAC) du gouvernement de la région administrative spéciale de Hong Kong de la République populaire de Chine a choisi NAV CANADA pour la mise place du Système de gestion des données des services de la circulation aérienne (ATSDMS) dans le but de gérer et d'afficher des renseignements essentiels en matière de contrôle de la circulation aérienne. 

La technologie NAVCANatm sera utilisée dans la version de l'ATSDMS qui sera installée dans les tours et centres de contrôles de la circulation aérienne de l'aéroport international de Hong Kong (HKIA). Le développement et le déploiement du système se dérouleront en deux phases, la première étant déjà en cours.

À la base de l'ATSDMS qui sera livré à Hong Kong, NAVCANinfo gérera et fournira aux contrôleurs de la circulation aérienne des données opérationnelles complètes ainsi que de l'information essentielle à la sécurité en temps réel. Tous les formats d'information, les affichages et les avis pourront être personnalisés afin de répondre aux exigences de chaque contrôleur, et aideront ainsi à réduire les distractions et à améliorer la sécurité.

« Nous sommes heureux que le MAC ait choisi de déployer la technologie NAVCANatm à Hong Kong, a affirmé John Crichton, président et chef de la direction de NAV CANADA. Nous sommes impatients de travailler avec son équipe à l'installation de cette technologie d'avant-garde qui appuiera le transfert et la gestion améliorés de renseignements opérationnels essentiels. »

En plus de la fonctionnalité améliorée fournie par NAVCANinfo, trois autres composants seront personnalisés pour répondre aux exigences du MAC. Le premier composant est un système d'affichage de l'information qui permettra à l'équipe de gestion du MAC de visualiser des données opérationnelles en temps réel, telles que les taux d'arrivées et de départ, l'information sur les pistes et les conditions météorologiques locales. Le second est une passerelle pour la prise de décision en collaboration, qui permettra de partager les données opérationnelles en temps quasi réel avec les agences externes, y compris l'autorité aéroportuaire de Hong Kong, l'observatoire de Hong Kong, les lignes aériennes, etc. Cette passerelle fournira un aperçu des renseignements opérationnels de base et appuiera une meilleure prise de décision en collaboration en vue d'améliorer la sécurité et l'efficacité des activités à HKIA. Le troisième est un réseau de données de contrôle de la circulation aérienne amélioré, qui est également inclus dans le nouvel ATSDMS. Ce réseau constituera le pilier des dispositifs de communication de tous les nouveaux systèmes de contrôle de la circulation aérienne de HKIA. Il intégrera la technologie NAVCANatm et à d'autres technologies nouvelles que le MAC mettra en place pour la prestation des services de navigation aérienne.

Les services que fournit NAV CANADA comprennent le développement logiciel, l'installation du système, la formation opérationnelle et technique ainsi que l'entretien du matériel et des logiciels après le déploiement du système.

NAVCANatm, une division de NAV CANADA, offre une gamme de produits, d'applications et de services intégrés de pointe de gestion de la circulation aérienne. La technologie NAVCANatm est déjà fonctionnelle dans plus de 70 emplacements au Canada. Elle a été adoptée à l'échelle internationale par le Royaume-Uni, le Danemark, l'Australie, les Pays-Bas, les Antilles et Dubaï.

Exploitant national du système de navigation aérienne civile depuis 15 ans, NAV CANADA est une société du secteur privé qui assure à la grandeur du pays les services suivants : contrôle de la circulation aérienne, information de vol, exposés météorologiques, services d'information aéronautique, services consultatifs d'aéroport et aides électroniques à la navigation.

Le ministère de l'Aviation civile (MAC) du gouvernement de la région administrative spéciale de Hong Kong de la République populaire de Chine est responsable de la prestation des services navigation aérienne dans la région d'information de vol de Hong Kong, de la certification des aéronefs immatriculés à Hong Kong, de la surveillance des lignes aériennes pour ce qui est du respect des ententes de service en matière de transport aérien, et de la réglementation de la sécurité aéroportuaire et de la sûreté l'aviation à HKIA.

Pour plus de renseignements, veuillez communiquer avec l'une des personnes suivantes :
Michelle Bishop
Directrice, Relations gouvernementales
NAV CANADA
613 563 7520

Ron Singer
Gestionnaire, Relations avec les médias et affaires publiques
NAV CANADA
613 563 7303

Ligne d'information des médias : 1-888-562-8226

(Ottawa, le 5 mars 2012) - NAV CANADA a conclu une entente avec Deutsche Flugsicherung (DFS), le fournisseur de services de navigation aérienne de l'Allemagne, en vue de l'achat de technologies de fusion de la surveillance de la circulation aérienne et  de suivi des vols dans le but de les mettre en œuvre dans le système de navigation aérienne (SNA) du Canada.

La fusion de la surveillance est une technologie qui permet la présentation homogène de cibles générées par diverses sources de surveillance, dont les radars traditionnels, la  technologie pointue de surveillance dépendante automatique en mode diffusion (ADS B), les nouveaux systèmes de multilatération et, plus récemment, la surveillance par vidéo.

Le système générera une cible fusionnée plus précise à partir de sources différentes. Cette cible s'affichera avec ses données de vol correspondantes sur les écrans des employés des services de la circulation aérienne, qui assurent l'espacement entre les aéronefs et fournissent de l'information essentielle ainsi que des services consultatifs afin de maintenir la sécurité des vols.

La technologie de DFS sera adaptée en vue de remplacer le processeur de données radar actuel de NAV CANADA. Le nouveau système sera installé au cours des deux prochaines années dans les sept centres de contrôle régional (ACC) de NAV CANADA et fournira une vue uniforme de la surveillance aérienne dans tous les systèmes d'affichage actuellement utilisés.

« Nous sommes heureux de signer cette entente avec DFS, un précieux partenaire de NAV CANADA, a affirmé John Crichton, président et chef de la direction de NAV CANADA. La technologie de fusion de la surveillance de DFS, qui est la plus avancée au monde, est aussi de loin la plus abordable comparativement aux autres solutions considérées. »

« Nous sommes emballés à l’idée de collaborer avec NAV CANADA à cet important projet en vue de mettre en œuvre notre technologie de fusion allemande au Canada, a indiqué Dieter Kaden, président et chef de la direction de DFS. Notre propre expérience de cette technologie nous porte à croire qu'elle sera une source de gains importants en matière de sécurité et d'efficience dans le SNA canadien. »

La décision de se procurer cette technologie s'inscrit dans l'approche de NAV CANADA d'éviter d'effectuer des travaux de développement en double en achetant une technologie éprouvée qui peut être intégrée rapidement à son propre environnement d'exploitation. « D'autres fournisseurs de services de navigation aérienne reconnaissent la valeur de cette approche lorsqu'ils achètent les solutions technologiques de NAV CANADA et notre décision s'appuie sur le même principe », a ajouté M. Crichton.

« La technologie de DFS intègre un dispositif de poursuite avancé en matière de fusion ainsi qu'un filet de sécurité et des fonctions de soutien nécessaires à la mise à niveau de notre environnement opérationnel, a expliqué Kim Troutman, vice président, Ingénierie, de NAV CANADA. Parmi les avantages en matière de sécurité et d'efficience, notons une couverture de surveillance plus précise et complète, une réduction des fausses alertes à la sécurité et des incertitudes relatives aux routes, l'amélioration de la surveillance, une diminution des efforts d'adaptation et de certification, ainsi que l'accessibilité à des outils d'essai et de soutien plus avancés et automatisés. »

Le nouveau système sera intégré aux deux principaux processeurs de données de vol de NAV CANADA, soit le Système canadien automatisé de la circulation aérienne (CAATS) et le Système automatisé du contrôle de la circulation aérienne de Gander, ainsi qu'au Système auxiliaire d'affichage radar de NAV CANADA. Les données consolidées issues du nouveau système serviront également à la facturation, à la gestion du débit de la circulation aérienne, aux mesures de performance, à la surveillance du bruit et à de nombreuses autres fonctions qui utilisent les données sur le trafic.

Outre le remplacement de l'actuel processeur de données radar et des affichages de l'entretien et des systèmes d’essai connexes, l'entente avec DFS prévoit la livraison de systèmes et d'outils de développement, de formation et de soutien au Centre des systèmes techniques de NAV CANADA et au Centre de simulation de la Société, à Ottawa, ainsi qu'aux aménagements de formation au CENTRE NAV, à Cornwall.

Exploitant national du système de navigation aérienne civile depuis 15 ans, NAV CANADA est une société du secteur privé qui assure à la grandeur du pays les services suivants : contrôle de la circulation aérienne, information de vol, exposés météorologiques, services d'information aéronautique, services consultatifs d'aéroport et aides électroniques à la navigation.

Société d'État privée comptant 6 000 employés, DFS Deutsche Flugsicherung GmbH est le fournisseur de services de navigation aérienne de l'Allemagne. DFS assure le débit ponctuel et sécuritaire de la circulation aérienne dans l'espace aérien de l'Allemagne. Ses employés gèrent chaque jour jusqu’à 10 000 mouvements d'aéronefs dans l'espace aérien allemand, soit environ trois millions de mouvements par année, ce qui fait de l'Allemagne le pays d'Europe où le volume de trafic est le plus élevé. DFS administre des centres de contrôle à Langen, Bremen, Karlsruhe et Munich. De plus, DFS est présent dans le centre d'EUROCONTROL à Maastricht, aux Pays Bas, et dans les tours de contrôle des 16 aéroports internationaux allemands. DFS fournit des services de formation et de consultation partout dans le monde, et développe et vend des systèmes de gestion de la circulation aérienne. Le portefeuille de la société englobe également les données de vol pertinentes à l'aviation, les publications aéronautiques et les services d'information aéronautique. DFS regroupe les unités d'affaires suivantes : centre de contrôle, tour, solutions aéronautiques et gestion de l'information aéronautique.

DFS Deutsche Flugsicherung:

 

Axel Raab     
Chef des relations publiques   
Tél. : +49 6103 707-4160

Stephanie Schmiedel
Relations avec les médias
Tél. : +49 (0)6103 707-1388

Pour plus de renseignements, veuillez communiquer avec l'une des personnes suivantes :
Michelle Bishop
Directrice, Relations gouvernementales et affaires publiques
NAV CANADA
613-563-7520

Ron Singer
Gestionnaire, Relations avec les médias
NAV CANADA
613-563-7303

Ligne d'information des médias : 1-888-562-8226

2011

Show All

Ottawa, le 24 novembre 2011

NAV CANADA a annoncé aujourd’hui que le groupe responsable des projets d’ingénierie de la Dubai Civil Aviation Authority (DCAA-EP) a choisi la technologie NAVCANatm pour gérer ses renseignements essentiels en matière de contrôle de la circulation aérienne.

NAVCANstrips, le système évolué de gestion des données de vol en format électronique, sera installé dans la tour de contrôle de l’Aéroport international de Dubaï et la tour de contrôle de l’Aéroport Dubai World Central. Le déploiement de NAVCANstrips est déjà en cours à Dubaï et devrait être terminé au printemps 2012.

NAVCANstrips est un système qui permet aux contrôleurs de la circulation aérienne de gérer les données de vol en ligne et d’éliminer de la sorte les fiches de progression de vol en papier. Ce système offre un accès immédiat aux renseignements clés et permet une gestion et une utilisation plus efficaces de la capacité de l’espace aérien et de l’aéroport. Grâce à ce système, l’échange des données de vol est automatisé et peut être configuré pour générer des statistiques sur la gestion du débit et d’autres informations.

« NAV CANADA est heureuse que le groupe responsable des projets d’ingénierie de la DCAA ait choisi la technologie NAVCANatm, ce qui en fait le premier déploiement de cette technologie au Moyen-Orient, a indiqué John Crichton, président et chef de la direction de la Société. Nous sommes ravis de collaborer étroitement avec nos collègues de Dubaï en vue de la mise en œuvre de notre système de fiches de données de vol électroniques, et ce, dans deux des aéroports les plus évolués du monde entier », a-t-il ajouté.

NAVCANstrips aidera à gérer la croissance du trafic aux aéroports de Dubaï et à proximité de ceux-ci. « Il s’agit d’un système qui s’améliore au fil des années par l’ajout de fonctions qui produisent de nouveaux gains d’efficacité, a ajouté M. Crichton. Ce système aide les contrôleurs à gérer et à transférer l’information essentielle à leur travail, de manière sécuritaire et efficace, les données de vol étant disponibles presque instantanément sur leurs affichages tactiles. »

NAVCANstrips est déjà fonctionnel dans plus de 70 emplacements au Canada. Il a été adopté à l’échelle internationale par le Royaume-Uni, le Danemark et l’Australie. Une fois mis en œuvre à Dubaï, il sera exploité sur quatre continents.

Les services qu’offre NAV CANADA au groupe responsable des projets d’ingénierie de la DCAA comprennent le développement logiciel, l’installation de systèmes, la formation opérationnelle et en entretien ainsi que l’entretien du matériel et des logiciels précisés une fois le système déployé.

Selon le Conseil international des aéroports, l’Aéroport international de Dubaï est le quatrième en importance dans le monde pour ce qui est du nombre de passagers internationaux. L’aéroport dessert plus de 130 transporteurs aériens offrant des vols à plus de 220 destinations, sur six continents. L’Aéroport Dubai World Central, quant à lui, a ouvert ses portes en juin 2010. Une fois qu’il sera terminé et qu’il fonctionnera à pleine capacité, il deviendra le plus gros centre de transport de passagers et de fret au monde, avec une capacité annuelle de jusqu’à 160 millions de passagers et de plus de 12 millions de tonnes de fret.

NAVCANstrips est un élément clé d’une gamme intégrée de produits NAVCANatm intitulée NAVCANsuite. Cette dernière aide les contrôleurs de la circulation aérienne à gérer et à transférer des renseignements essentiels à leur travail. Grâce à elle, il est possible de combiner les données de vol, de surveillance et opérationnelles dans un poste intégré et d’avoir un accès rapide et fiable aux renseignements indispensables de contrôle d’aéroport, tour et terminal. NAVCANsuite comprend un poste de travail comptant jusqu’à quatre moniteurs à écran tactile offrant la technologie NAVCANatm.

Exploitant national du système de navigation aérienne civile depuis 15 ans, NAV CANADA est une société du secteur privé qui assure à la grandeur du pays les services suivants : contrôle de la circulation aérienne, information de vol, exposés météorologiques, services d’information aéronautique, services consultatifs d’aéroport et aides électroniques à la navigation. NAVCANatm est une ligne de produits, d’applications et de services intégrés de pointe de gestion de la circulation aérienne déployée dans plus de 80 emplacements à l’échelle mondiale en vue d’assurer la gestion sécuritaire, efficace et efficiente de la circulation aérienne.

 

Pour plus de renseignements, veuillez communiquer avec l'une des personnes suivantes :
John Morris
Directeur, Communications
NAV CANADA
613-563-7032

Ron Singer
Gestionnaire, Relations avec les médias
NAV CANADA
613-563-7303

Ligne d'information des médias : 1-888-562-8226

(Ottawa, le 7 novembre 2011)

Les installations de contrôle de la circulation aérienne des Caraïbes néerlandaises feront bientôt appel à la technologie NAVCANatm pour la gestion en ligne de données de vol essentielles dans leurs activités quotidiennes.

La société Netherlands Antilles Air Traffic Control Inc. (NAATC) a annoncé que ses tours de Curaçao et de Bonaire et son centre de contrôle de la circulation aérienne, situés dans la région d’information de vol de Curaçao, mettront en œuvre la technologie NAVCANatm.
 
Deux des produits installés, soit NAVCANStrips et NAVCANsitu, font partie de la famille des produits d’automatisation de tour NAVCANsuite, qui offrent un accès rapide et fiable à des renseignements essentiels pour assurer le contrôle de la circulation aérienne tour, terminal et d’aéroport.

Le troisième produit, NAVCANlink, fournit un aperçu des renseignements opérationnels de base, ce qui facilite la prise de décision en collaboration entre le personnel d’exploitation des aéroports, des régions terminales et de l’externe.

« Ces nouveaux produits apporteront des avantages importants à notre exploitation du contrôle de la circulation aérienne, a indiqué Mme Micilia Albertus-Verboom, directrice générale de la NAATC. Ces produits amélioreront la coordination tour-tour et fourniront l’accès à d’importantes données de vol dans l’ensemble de notre système. » 

En raison de son emplacement stratégique et des nombreux vols transitant entre l’Amérique du Nord et l’Amérique du Sud, la FIR de Curaçao est considérée comme l’une des plus importantes de la région des Caraïbes. La NAATC coordonne ses activités avec les régions d’information de vol adjacentes du Venezuela, de la Colombie, de la Jamaïque, de la République dominicaine et de Porto Rico.

« Nous sommes heureux de l’occasion qui nous est offerte de déployer les solutions technologiques NAVCANatm dans les Caraïbes, a déclaré John Crichton, président et chef de la direction de NAV CANADA. Nous anticipons avec enthousiasme de collaborer avec la NAATC à la mise en place de notre technologie de réputation mondiale, qui fournira un échange numérique précis et instantané de toutes les données de vol essentielles et qui soutiendra la surveillance améliorée. »

La technologie NAVCANstrips permet aux contrôleurs de la circulation aérienne de gérer les données de vol en ligne, ce qui élimine le recours aux fiches de progression de vol sur papier et leur fournit un accès immédiat à des renseignements clés.

NAVCANsitu est un affichage radar novateur qui combine les données de routes fusionnées avec les données de surveillance à l’écran, permettant l’affichage exact et homogène de la couverture de surveillance en route, en région terminale et au sol, contribuant ainsi à simplifier le travail des contrôleurs.

Pleinement intégré à ces applications de la famille NAVCANsuite, NAVCANlink appuie la collaboration en fournissant aux utilisateurs – personnel d’exploitation aéroportuaire et gestionnaires des opérations des transporteurs aériens, par exemple – un affichage en temps quasi réel du radar, du trafic, des conditions météorologiques, du balisage de terrain d’aviation et de l’état des aides à la navigation à un aéroport donné, et est doté d’une fonction d’enregistrement et de relecture aux fins d’analyse.

La technologie NAVCANatm est en service à plus de 70 emplacements au Canada et a été adoptée par le Royaume-Uni, le Danemark, l’Australie et Dubaï.

NAVCANatm, une division de NAV CANADA, est une gamme de produits, d’applications et de services intégrés de pointe de gestion de la circulation aérienne déployée à l’échelle mondiale en vue d’assurer la gestion sécuritaire, efficace et efficiente de la circulation aérienne.

La NAATC set une société à responsabilité limitée constituée en personne morale à Curaçao en 2005. Elle fournit des services de contrôle de la circulation aérienne à l’intérieur de la FIR de Curaçao, à l’exception de l’espace aérien contrôlé d’Aruba réservé aux approches et connu sous le nom de la zone de contrôle de Beatrix. La NAATC a pour mandat de promouvoir des services de contrôle de la circulation aérienne efficaces, financièrement autonomes et axés sur la qualité de sorte à assurer la sécurité, l’efficacité et la régularisation harmonieuse de la circulation aérienne.

Exploitant national de services de navigation aérienne civile, NAV CANADA est une société sans capital-actions du secteur privé qui trouve son financement par l’émission de titres de créance sur le marché public. Elle assure à la grandeur du pays les services suivants : contrôle de la circulation aérienne, information de vol, exposés météorologiques, services d’information aéronautique, services consultatifs d’aéroport et aides électroniques à la navigation.

 

Pour plus de renseignements, veuillez communiquer avec l'une des personnes suivantes :
John Morris
Directeur, Communications
NAV CANADA
613-563-7032

Ron Singer
Gestionnaire, Relations avec les médias
NAV CANADA
613-563-7303

Ligne d'information des médias : 1-888-562-8226

(Le 1 novembre 2011)

Il y a 15 ans, le 1er novembre 1996, NAV CANADA a reçu le mandat de rendre le système de navigation aérienne civile (SNA) canadien plus sécuritaire, efficace et rentable pour nos clients et leurs passagers.

À ce jour, la Société a amélioré grandement son dossier de sécurité, a maintenu les redevances à un certain niveau malgré l’inflation et a investi 1,7 milliard de dollars dans les nouvelles technologies, l’équipement et les aménagements. Au fil des ans, NAV CANADA a transformé le SNA canadien en un système de renommée internationale qui lui a valu trois prix Eagle de l’Association du transport aérien international (IATA) en tant que meilleur fournisseur de services de navigation aérienne – dont deux reçus au cours des deux dernières années.

NAV CANADA a célébré ces réalisations le 1er novembre 2011 et pense déjà aux 15 prochaines années et aux efforts qu’elle continuera de déployer en vue de fournir des services encore plus sécuritaires et avancés, et d’offrir une valeur ajoutée à ses clients du Canada et de partout dans le monde.

Cliquez ici pour voir la vidéo du 15e anniversaire.

(Ottawa, le 7 juin 2011)

NAV CANADA est fière d’annoncer que la Société a remporté pour une deuxième année consécutive et pour la troisième fois de son histoire le prix Eagle de l’Association du transport aérien international (IATA), dans la catégorie « Meilleur fournisseur de services de navigation aérienne ».

Le lauréat du prix Eagle est choisi par un jury indépendant au nom de l’Association du transport aérien international (IATA). Le prix a été remis à NAV CANADA hier dans le cadre de l’assemblée générale annuelle de l’IATA tenue à Singapour.

« Félicitations à NAV CANADA pour son troisième prix Eagle. La Société est un partenaire hors pair et un chef de file mondial qui livre une performance du plus haut calibre », a déclaré Giovanni Bisignani, président-directeur général de l’IATA. 

« Être choisi lauréat du prix Eagle constitue un très grand honneur pour tous ceux œuvrant au sein de la Société », a déclaré John Crichton, président et chef de la direction de NAV CANADA. « Ce prix honore d’abord et avant tout nos employés, mais aussi les autres intervenants qui sont au cœur de notre organisation, notamment nos clients des lignes aériennes, de l’aviation commerciale et générale, nos syndicats et le gouvernement fédéral. En maintenant beau temps mauvais temps le cap sur la vision initiale de NAV CANADA, nous avons gagné la reconnaissance de clients qui volent aux quatre coins du monde. »

Le prix Eagle honore les fournisseurs de services de navigation aérienne et les aéroports pour un rendement exceptionnel dans la satisfaction des clients, l’économie de coûts et l’amélioration continue.

Dans son message d’acceptation du prix, John Crichton a souligné l’importance des employés : « J’aimerais dédier ce prix à tous les employés de NAV CANADA. Ce sont eux qui fournissent des services sécuritaires, modernes et efficaces pour quelque douze  millions de mouvements d’aéronefs par année dans un pays qui se situe à la croisée des chemins du monde. »

« Lorsqu’ils fournissent des services à un aéronef qui pénètre dans notre espace aérien en route vers une destination en Amérique du Nord ou de l’autre côté du globe, ils savent que le monde a les yeux tournés vers eux. C’est pourquoi ce prix a tant d’importance pour nous tous, à NAV CANADA. »

Dans son communiqué annonçant ce nouveau prix, l’IATA a déclaré : « Ce prix Eagle est le troisième décerné à NAV CANADA, les deux précédents ayant été remis en 2010 et 2001. Sa collaboration étroite avec les clients en vue d’améliorer le rendement sous forme de consultations régulière et significatives, auxquelles s’ajoutent des investissements aux plans technique et opérationnel soutenus par des analyses coûts-bénéfices approfondies, placent NAV CANADA à l’avant-scène des fournisseurs de services de navigation aérienne. NAV CANADA est aussi axée sur la rentabilité et son contrôle rigoureux des coûts lui permet de continuer à “geler” les redevances et à réduire ses frais. »

NAV CANADA a organisé une tournée du prix Eagle dans tous ses principaux aménagements au pays. « Cette tournée du prix Eagle, qui se poursuit encore, a eu une grande signification pour chacun de nous à NAV CANADA, et elle sera d’autant plus importante cette année que nous prendrons le temps de célébrer ce “doublé” », a souligné John Crichton.

Il a aussi ajouté que ce prix n’est pas seulement une façon des clients de dire « beau travail ». C’est aussi une façon de mettre au défi tous les fournisseurs de services de navigation aérienne de continuer à s’efforcer de fournir des services encore plus sécuritaires, efficaces et avancés. « Je dirais qu’il s’agit là d’une excellente motivation à continuer de trouver des façons de mieux vous servir, vous, nos clients », a-t-il ajouté.

Exploitant national de services de navigation aérienne civile, NAV CANADA est une société sans capital-actions du secteur privé qui trouve son financement par l’émission de titres de créance sur le marché public. Elle assure à la grandeur du pays les services suivants : contrôle de la circulation aérienne, information de vol, exposés météorologiques, services d’information aéronautique, services consultatifs d’aéroport et aides électroniques à la navigation.

L’IATA (Association du transport aérien international) représente 230 lignes aériennes, qui comptent pour 93 % du trafic international régulier. Vous pouvez nous suivre sur http://twitter.com/iata2press pour des nouvelles s’adressant spécialement aux médias.

 

Pour plus de renseignements, veuillez communiquer avec l'une des personnes suivantes :
John Morris
Directeur, Communications
NAV CANADA
(613) 563-7032

Anthony Concil
Directeur, Communications corporatives
IATA
+41 22 770 2967

Ligne d'information des médias : 1-888-562-8226

(Ottawa, le 6 juin 2011)

GAATS+

(Ottawa, le 8 mars 2011)

À la suite de dix ans de collaboration avec des fournisseurs de services de navigation aérienne sur trois continents en vue d’élaborer et de déployer des solutions technologiques de pointe de gestion de la circulation aérienne (ATM), NAV CANADA a passé à l’étape suivante et a dévoilé une nouvelle ligne de produits intégrés appelée NAVCANatm (voir la note documentaire).

Cette ligne de produits – conçue par les professionnels de NAV CANADA et éprouvée dans plusieurs environnements opérationnels complexes et diversifiés – offre une approche intégrée à une vaste gamme de défis liés à la gestion de la circulation aérienne.

En bref, NAVCANatm offre au personnel des services de la circulation aérienne un accès aux renseignements essentiels sur le trafic aérien d’aéroport, de tour, en région terminale et en route, ce qui permet l’intégration, la manipulation et la distribution de données opérationnelles, de vol et de surveillance.

Conçue pour les fournisseurs de services de navigation aérienne, les aéroports et d’autres clients qui cherchent à améliorer l’efficacité et la sécurité de la circulation aérienne, NAVCANatm prend appui sur les solutions technologiques déployées avec succès au Canada, au Royaume-Uni, au Danemark et aux Etats-Unis. Le plus grand déploiement de la suite intégrée est en cours en Australie.

Un élément de la nouvelle ligne de produits est le système électronique de fiches de progression de vol, utilisé à plus de 80 emplacements dans le monde et maintenant connu sous le nom de NAVCANstrips (anciennement EXCDS).

« Il n’existe qu’un seul système électronique de fiches de progression de vol conçu par des employés ATC qui est entièrement intégré au monde du contrôleur, a expliqué John Crichton, président et chef de la direction de NAV CANADA. NAVCANstrips fait partie intégrante de la famille NAVCANatm que nous offrons maintenant comme produits autonomes ou comme suite intégrée de solutions éprouvées aux défis actuels du contrôle de la circulation aérienne. »

Au cœur de la nouvelle ligne sont les produits d’automatisation de NAVCANsuite, qui combinent les données opérationnelles, de vol et de surveillance en vue d’accroître la sécurité et l’efficacité. Un poste de travail intégré peut fournir un accès immédiat à ces produits, dont NAVCANstrips, NAVCANsitu, NAVCANinfo, NAVCANcontrol et NAVCANatis

L’approche de NAV CANADA ne consiste pas simplement à vendre des solutions de série. Grâce à la flexibilité du produit, la Société peut travailler en étroite collaboration avec ses clients pour répondre aux défis uniques de chaque environnement opérationnel. 

« Le véritable atout de NAVCANatm, ce sont les employés de NAV CANADA qui ont de l’expérience lorsque vient le temps de travailler avec du personnel d’exploitation et d’ingénierie d’autres pays pour adapter ces solutions afin de combler différents besoins locaux, d’ajouter M. Crichton. Et nous savons que nous avons réussi lorsque nous apprenons que les contrôleurs ont rapidement adopté ces produits et que ces derniers ont contribué de manière positive à l’exécution de leurs tâches. »

Une ligne de produits additionnelle, connue sous le nom de NAVCANlink, appuie la prise de décision collaborative en fournissant aux utilisateurs – gestionnaires des opérations des transporteurs aériens et de l’exploitation aéroportuaire, par exemple – un affichage en temps quasi réel du radar, du trafic, des conditions météorologiques, du balisage de terrain d’aviation et de l’état des NAVAID à un aéroport donné. Elle comprend également une fonction d’enregistrement et de lecture aux fins d’analyse.

Bien que NAVCANlink soit le prolongement naturel des applications de NAVCANsuite, il est également conçu pour fonctionner avec une variété de sources de données ATM. Afin d’appuyer la main d’œuvre dynamique d’aujourd’hui, une version mobile de NAVCANlink est aussi déployée aux fins d’utilisation avec les tablettes et les téléphones intelligents.

Tous ces produits ont été conçus et déployés afin d’être conformes aux normes internationales et nationales rigoureuses telles que l’ED-109. Chaque système est conçu et installé en suivant le processus éprouvé de la Société en matière de gestion de la sécurité et de la qualité, et est adapté aux niveaux de sécurité des systèmes et aux exigences réglementaires propres à l’aménagement visé. La mise à l’essai est effectuée aux niveaux du système, de l’emplacement et de l’exploitation. L’acceptation est basée sur les spécifications du système, les exigences en matière d’intégration de l’emplacement et l’utilisation opérationnelle.

« Les solutions technologiques de NAVCANatm sont appuyées par l’équipe de services à la clientèle de NAV CANADA. Ainsi, chaque système est fiable, bien entretenu et toujours disponible en fournissant redondance et soutien, et en installant rapidement et efficacement des adaptations et des mises à jour logicielles », a expliqué Sid Koslow, vice président et chef de la direction des technologies.

À mesure que la technologie de NAVCANatm évolue, la Société espère intégrer davantage les solutions vidéo intelligentes dans ses produits en collaboration avec son partenaire, Searidge Technologies Inc. D’ajouter M. Koslow : « Searidge est une entreprise innovatrice dans ce domaine, et nous sommes heureux de repousser les frontières de cette technologie ensemble. Il nous sera ainsi possible d’ajouter d’autant plus de valeur à nos solutions technologiques au sein du SNA canadien et d’autres pays. »

Exploitant national du système de navigation aérienne civile, NAV CANADA est une société du secteur privé qui assure à la grandeur du pays les services suivants : contrôle de la circulation aérienne, information de vol, exposés météorologiques, services d'information aéronautique, services consultatifs d'aéroport et aides électroniques à la navigation. NAVCANatm est une ligne de produits, d’applications et de services intégrés de pointe de gestion de la circulation aérienne déployée à l’échelle mondiale dans plus de 80 emplacements en vue d’assurer la gestion sécuritaire, efficace et efficiente de la circulation aérienne.

 

Pour plus de renseignements, veuillez communiquer avec l'une des personnes suivantes :
Ron Singer
Gestionnaire, Relations avec les médias
NAV CANADA
613-563-7303

Beth Clark
Gestionnaire, Communications de l’entreprise
NAV CANADA
613-563-7500

Ligne d'information des médias : 1-888-562-8226

2010

Show All

(Le 1ier  décembre 2010)

Les tours de contrôle des trois aéroports les plus achalandés d’Écosse utilisent maintenant la technologie développée par NAV CANADA pour gérer des données de vol critiques. Plus tôt cet été, la tour de l’aéroport de Glasgow est devenue la troisième tour en Écosse, après celles d’Edinburgh et d’Aberdeen, à mettre en œuvre le système de données de vol en 2010. À ce jour, huit tours de contrôle exploitées par les NATS, le fournisseur de premier plan de services de la circulation aérienne au Royaume Uni, profitent de cette technologie de pointe.

Le système connu sous le nom d’EXCDS au Canada et d’EFPS (Electronic Flight Progress System) au Royaume Uni permet aux contrôleurs de la circulation aérienne de gérer les données de vol en ligne à l’aide d’une application à écran tactile. Grâce à ce système, les contrôleurs n’ont plus à utiliser les fiches de progression de vol en papier et peuvent maintenant accéder immédiatement à l’information clé dont ils ont besoin.

« Nous sommes enchantés de l’entrée en service de l’EFPS dans toute l’Écosse, a affirmé Mike Culver, gestionnaire général des aéroports de Glasgow et d’Edinburgh, Services NATS. Non seulement l’EFPS donne déjà lieu à des gains d’efficacité, mais il constitue également une assise solide à la croissance et au développement futurs. »

L’EFPS est déjà en service aux aéroports de Stansted, de Gatwick, de Luton, de Heathrow et de Londres, Stansted étant le premier aéroport à utiliser l’EFPS en 2004.

« Nous sommes heureux de poursuivre et d’accroître nos rapports avec les NATS, a affirmé John Crichton, président et chef de la direction de NAV CANADA. L’excellent dossier des aéroports de Londres illustre bien la capacité d’adaptation du système pour combler la demande de circulation aérienne propre à chaque emplacement. »  

L’aéroport d’Aberdeen a été le premier aéroport où la technologie était utilisée tant pour le contrôle en route et qu’en région terminale.
 
L’EFPS augmente l’efficacité en accélérant le partage de l’information, en contribuant à réduire la charge de travail des contrôleurs de la circulation aérienne et en augmentant la capacité en prévision d’une croissance future. Au Canada, l’EXCDS est utilisé dans plus de 75 emplacements. Conçu par NAV CANADA, ce système a été adapté pour les aéroports du Danemark, de l’Australie et des États Unis, qui l’exploitent sous licence.

En 2009, les NATS ont guidé 2,2 millions de vols au-dessus du Royaume-Uni et de la partie est de l’Atlantique Nord et ont transporté plus de 200 millions de passagers en toute sécurité dans l’un des espaces aériens les plus achalandés et complexes du monde. Les NATS assurent le contrôle de la circulation aérienne en route à partir de deux centres, de même que des services de contrôle de la circulation aérienne à 15 des principaux aéroports du Royaume-Uni.

Exploitant national du système de navigation aérienne civile, NAV CANADA est une société sans capital-actions du secteur privé, qui trouve son financement par l’émission de titres de créance sur le marché public. Elle assure à la grandeur du pays les services suivants : contrôle de la circulation aérienne, information de vol, exposés météorologiques, services d’information aéronautique, services consultatifs d’aéroport et aides électroniques à la navigation.

 

Pour plus de renseignements, veuillez communiquer avec l'une des personnes suivantes :
John Morris
Directeur, Communications
NAV CANADA
613-563-7032

Ron Singer
Gestionnaire, Relations avec les médias
NAV CANADA
613-563-7303

Ligne d'information des médias : 1-888-562-8226

(Ottawa, le 25 octobre 2010)

La technologie de NAV CANADA qui permet de diffuser automatiquement des renseignements météorologiques et d’autres informations de vol aux pilotes est en voie d’être installée au Danemark dans le cadre d’une nouvelle entente entre le fournisseur des services de navigation aérienne au Canada et Naviair, son homologue danois.

Cette technologie – élaborée par NAV CANADA – consiste en un outil multifonctionnel conçu pour gérer et transmettre des renseignements météorologiques et d’autres informations courantes aux aéronefs à l’arrivée et au départ. Cette technologie permet également de transmettre aux aéronefs qui empruntent des routes internationales des renseignements météorologiques courants ainsi que de l’information se rapportant à des situations spéciales, par exemple, des avertissements sur la présence de cendres volcaniques dans l’atmosphère.

Morten Dambæk, directeur général de Naviair, a déclaré : « Nous avons choisi le système de NAV CANADA en raison de sa fonctionnalité élargie tant pour les vols intérieurs qu’internationaux, pour sa valeur et pour sa conformité à nos devis. Nous avons été grandement impressionnés dans le passé par le dévouement et l’expérience de NAV CANADA et nous attendons avec impatience le déploiement de cette technologie. ».

De dire John Crichton, président et chef de la direction de NAV CANADA : « Nous nous réjouissons à l’idée de travailler étroitement avec Naviair sur un nouveau projet qui donnera lieu à des gains d’efficacité importants pour les pilotes et les gestionnaires de la circulation aérienne. Voilà un autre exemple d’expertise technologique pouvant se transposer dans l’ensemble du système de navigation aérienne mondial en vue de faire profiter d’autres clients de ses avantages tout en réduisant l’ensemble des coûts de développement. » 

Cette technologie comprend deux composantes clés. La première est le service automatique d’information de région terminale (ATIS), un système qui transmet automatiquement de l’information aux aéronefs à l’arrivée et au départ. L’ATIS sera installé aux aéroports de Copenhague et de Roskilde, au Danemark, et peut-être à d’autres tours dans ce pays.

La deuxième composante est le VOLMET, un système de renseignements météorologiques destinés aux aéronefs en vol et desservant les pilotes qui empruntent des routes internationales. Deux systèmes VOLMET nationaux seront déployés au Danemark : l’un transmettra des renseignements courants et l’autre, de l’information se rapportant à des situations spéciales, par exemple, des avertissements sur la présence de cendres volcaniques.
 
La technologie ATIS VOLMET de NAV CANADA s’inscrit dans le cadre de la Suite intégrée d’automatisation des tours (INTAS), qui comprend les fiches de progression de vol intégrées de l’EXCDS, un affichage de surveillance, un système d’affichage de l’information opérationnelle, le balisage des terrains d’aviation et l’ATIS.

L’EXCDS est un système de coordination tour, terminal, aéroportuaire et en route qui permet aux contrôleurs de gérer les données de vol électroniques en ligne, ce qui permet d’éliminer la nécessité de manipuler des fiches en format papier, de diminuer le nombre de communications vocales et de réduire le temps passé tête baissée. L’EXCDS est actuellement déployé dans des centres d’exploitation sur trois continents : l’Europe, l’Amérique du Nord et l’Australie.
 
Dans le cadre d’une entente antérieure avec NAV CANADA, Naviair a mis l’EXCDS en service dans la tour de l’aéroport de Copenhague en décembre 2007. La version danoise du système de fiches de progression de vol intégrées de l’EXCDS est le NITOS (Naviair Integrated Tower Operating System).    

À PROPOS DE NAV CANADA
Exploitant national de services de navigation aérienne civile, NAV CANADA est une société sans capital-actions du secteur privé qui trouve son financement par l’émission de titres de créance sur le marché public. Elle assure à la grandeur du pays les services suivants : contrôle de la circulation aérienne, information de vol, exposés météorologiques, services d’information aéronautique, services consultatifs d’aéroport et aides électroniques à la navigation. Pour obtenir des précisions sur l’INTAS, visitez la page Solutions technologiques du site web de NAV CANADA à www.navcanada.ca.

À PROPOS DE Naviair
Naviair, une société d’État relevant du Ministère du transport, est le fournisseur national des services de navigation aérienne au Danemark. Ses responsabilités comprennent le contrôle régional dans la région d’information de vol (FIR) de Copenhague, les services de contrôle et d’approche aux aéroports de Kastrup et Roskilde à Copenhague et les aéroports de Billund, Aalborg, Aarhus, Bornholm et Esbjerg. La FIR de Copenhague offre des services d’information de vol aux vols VFR et d’hélicoptères dans l’espace aérien de la mer du Nord.

 

Pour plus de renseignements, veuillez communiquer avec l'une des personnes suivantes :
Ron Singer
Gestionnaire, Relations avec les médias
NAV CANADA
613 563-5972

Bo Pedersen
Director of Communications
Naviair
+45 3247 8000

Ligne d'information des médias : 1-888-562-8226

(Ottawa, le 30 juin 2010)

NAV CANADA a annoncé aujourd’hui qu’elle a acquis des intérêts majoritaires dans la compagnie Searidge Technologies Inc., un important fournisseur de solutions de surveillance vidéo intelligente destinées au contrôle de la circulation aérienne et aux aéroports. 

Searidge Technologies fournit à ses clients des solutions de surveillance vidéo intelligente qui visent à les aider à accroître de façon rentable la sécurité et l’efficacité de leurs activités de gestion des mouvements de surface. Sa plateforme de vidéo intelligente IntelliDARMD est un système de surveillance non coopératif et le premier système d’exploitation du genre à être installé dans une tour de contrôle de la circulation aérienne afin d’assurer la détection, la localisation et le suivi de toutes les cibles sur les aires d’un aéroport.

« NAV CANADA croit que la technologie de la vidéo intelligente pourrait déboucher sur l’adoption de nouvelles méthodes qui amélioreront la surveillance de la circulation aérienne dans les aéroports. Searidge continue de faire preuve d’innovation et de leadership dans ce domaine et ensemble, nous avons l’intention de mettre en marché des solutions éprouvées qui répondent aux normes rigoureuses de l’industrie », de dire John Crichton, président et chef de la direction de NAV CANADA.

NAV CANADA est un chef de file dans la prestation de services de navigation aérienne et a déjà investi 1,4 milliard de dollars dans la modernisation du système de navigation aérienne civile du Canada. NAV CANADA continuera d’investir dans des technologies innovatrices qui offrent en retour des avantages importants sur le plan de la sécurité et de l’efficacité à ses clients. 

L’investissement de NAV CANADA dans Searidge contribue à sa stratégie, qui consiste à aider d’autres fournisseurs de services de navigation aérienne et d’autres aéroports dans le monde à mettre en œuvre des solutions technologiques ATM, solutions que la Société a déjà fourni à des clients sur trois continents. Searidge et NAV CANADA tireront profit des synergies technologiques, d’affaires et de marketing pour continuer à offrir des solutions innovatrices dans les divers marchés du contrôle de la circulation aérienne.

« Searidge est orientée sur le service à la clientèle et cherche constamment à innover. Notre partenariat avec NAV CANADA poursuit dans cette voie. L’investissement annoncé aujourd’hui accélérera le développement de nouvelles fonctions et technologies et la création de nouveaux produits, et notre relation avec NAV CANADA améliorera notre capacité à innover et à mettre à l’essai de nouveaux concepts », d’expliquer Moodie Cheikh, président, Searidge Technologies. »

Le personnel de Searidge, y compris ses cofondateurs, restera en poste, et la compagnie continuera de fonctionner de façon indépendante et d’assurer le soutien de ses clients et partenaires.

Exploitant national de services de navigation aérienne civile, NAV CANADA est une société sans capital-actions du secteur privé  qui trouve son financement par l’émission de titres de créance sur le marché public. Elle assure à la grandeur du pays les services suivants : contrôle de la circulation aérienne, information de vol, exposés météorologiques, services d’information aéronautique, services consultatifs d'aéroport et aides électroniques à la navigation.

Searidge Technologies offre aux fournisseurs de services de navigation aérienne et aux aéroports des solutions vidéo intelligentes visant à les aider à accroître de façon efficiente la sécurité et l’efficacité de leurs activités de gestion des mouvements de surface. IntelliDAR™, la plateforme vidéo intelligente de cette société, est un système de surveillance non coopératif robuste et le premier système opérationnel du genre à être installé dans une tour de contrôle de la circulation aérienne afin d’assurer la détection, la localisation et le suivi de toutes les cibles sur les aires d’un aéroport.

Searidge aide ses clients en leur fournissant des solutions vidéo de niveau ATC, une réduction des écarts et une fonction de renforcement de l’efficacité du Système avancé de guidage et de contrôle de la circulation de surface (A-SMGCS), une gestion de l’aire de trafic ainsi que des capacités de tour éloignée. En collaboration avec des chefs de file tels que DFS, la FAA, EUROCONTROL et NAV CANADA, Searidge installe des solutions à des emplacements en Europe, au Moyen-Orient et en Amérique du Nord. L’entreprise fondée en 2001 est établie dans la région de la capitale nationale du Canada.

 

Pour plus de renseignements, veuillez communiquer avec l'une des personnes suivantes :
John Morris
Directeur, Communications
NAV CANADA
(613) 563-7032

Sheri Bailey
Directrice, Marketing
Searidge Technologies Inc.
(819) 576-1030, poste 310

Ligne d'information des médias : 1-888-562-8226

(Ottawa, le 7 juin 2010)

NAV CANADA est fière d’annoncer que la Société a remporté le prestigieux prix Eagle de l’Association du transport aérien international (IATA), représentant les lignes aériennes internationales du monde entier, dans la catégorie du meilleur fournisseur de services de navigation aérienne (SNA).

John Crichton, président et chef de la direction de NAV CANADA, a accepté le prix au nom de tous les employés de la Société dans le cadre de l’assemblée générale annuelle de l’IATA tenue à Berlin plus tôt aujourd’hui. 

« Ce prix appartient à tous les employés de NAV CANADA et est un retentissant témoignage de leur engagement envers la sécurité, le service, l’efficacité et l’innovation », a indiqué M. Crichton.

Les employés de NAV CANADA ont bâti notre réputation mondiale en matière de sécurité et d’efficacité, en plus d’un programme de modernisation à grande échelle qui a débouché sur la vente de technologies à d’autres fournisseurs de SNA dans trois continents.

Les redevances de NAV CANADA sont bien en deçà du taux d’inflation. Jusqu’à maintenant, nous avons fait face à la conjoncture économique sans avoir à augmenter les redevances, principalement grâce aux efforts de tous les employés et les syndicats en vue de gérer les coûts dans l’ensemble de la Société », a ajouté M. Crichton.

La Société a récemment publié un rapport mettant en relief les efforts déployés pour réduire la consommation de carburant et les émissions de gaz à effet de serre (GES) en améliorant l’efficacité de la navigation aérienne sans compromettre la sécurité. Les lignes aériennes économisent plus de 300 millions de dollars en carburant annuellement et évitent les émissions de GES correspondantes.

L’IATA a mis sur pied le programme des prix Eagle afin de reconnaître un rendement exceptionnel dans la satisfaction des clients, l’économie de coûts et l’amélioration continue au sein des aéroports et des fournisseurs de SNA. NAV CANADA a remporté un prix Eagle auparavant, en 2001.

Parmi les principaux critères de sélection, notons la consultation efficace auprès des clients, la transparence des communications, le niveau raisonnable des redevances, les améliorations à la productivité ainsi que l’excellence du dossier sur les plans de la sécurité, de l’environnement, de l’exploitation et de l’engagement social.

« NAV CANADA est un chef de file mondial de la mise en œuvre efficace et la livraison fiable de politiques et de technologies de contrôle de la circulation aérienne. Elle entreprend activement et régulièrement avec ses clients des consultations significatives à tous les niveaux », a déclaré l’IATA dans son communiqué dévoilant le nom des lauréats de cette année.

Giovanni Bisignani, président-directeur général de l’IATA, a également mentionné ce qui suit : « Le rendement de NAV CANADA est à la hausse grâce à des investissements techniques et opérationnels appropriés qui font suite à des analyses de rentabilité exhaustives. Une gestion efficace et le travail de tous les employés ont permis à la Société de réduire ses redevances en 2006 et en 2007 et de les garder au même niveau depuis. »

« Le mérite revient aux employés de NAV CANADA et j’aimerais profiter de l’occasion pour les féliciter et leur témoigner de mon respect et de ma reconnaissance pour tous les efforts déployés qui nous ont valu cette reconnaissance à l’échelle mondiale », a affirmé John Crichton, lorsqu’il a reçu le prix de M. Assad Kotaite, président du groupe d’experts indépendant des prix Eagle.

 

Exploitant national de services de navigation aérienne civile, NAV CANADA est une société sans capital-actions du secteur privé qui trouve son financement par l'émission de titres de créance sur le marché public. Elle assure à la grandeur du pays les services suivants : contrôle de la circulation aérienne, information de vol, exposés météorologiques, services d'information aéronautique, services consultatifs d'aéroport et aides électroniques à la navigation.

Pour plus de renseignements, veuillez communiquer avec l'une des personnes suivantes :
John Morris
Directeur, Communications
NAV CANADA
613-563-7032

Ron Singer
Gestionnaire, Relations avec les médias
NAV CANADA
613-563-7303

Ligne d'information des médias : 1-888-562-8226

À l'occasion de la Journée mondiale de l'environnement de l'ONU, un vol de Chicago à Francfort de United Airlines produira moins d'émissions

(Ottawa, le 4 juin 2010)

NAV CANADA est heureuse de collaborer avec United Airlines (UAL) pour deux vols spéciaux visant à démontrer de nouvelles procédures de navigation aérienne plus « vertes » dans les altitudes supérieures de l’espace aérien canadien et au-dessus de l’Atlantique Nord.

Le vol 945 d’UAL de Francfort à Chicago décollera à 2 h 25 (HAE) le 5 juin, qui est la Journée mondiale de l’environnement de l’ONU. Le vol 944 de Chicago à Francfort décollera à 15 h 23 (HAE). Le type d’aéronef utilisé pour les deux vols sera un Boeing 777.

Les contrôleurs de la circulation aérienne de NAV CANADA aux centres de contrôle régional (ACC) de Toronto, de Montréal, de Moncton et de Gander créeront des routes plus flexibles en protégeant une plage d’altitudes. Ce « bloc d’altitudes » facilite de plus grandes variations de vitesse et des changements d’altitude plus rapides.

Cette procédure permettra aux pilotes et aux contrôleurs d’utiliser plus souvent des routes davantage efficaces, ce qui réduira la consommation de carburant et les émissions de gaz à effet de serre (GES) lorsque l’aéronef pénètrera dans l’espace aérien canadien et traversera la section de l’Atlantique Nord contrôlée par l’ACC de Gander.

« Nous sommes heureux de collaborer avec United Airlines pour ces vols de démonstration dans le cadre de la Journée mondiale de l’environnement de l’ONU », a indiqué Rudy Kellar, vice président, Exploitation. « Il s’agit d’un exemple parmi tant d’autres des économies en carburant et de la réduction d’émissions de GES qui résulte de l’étroite collaboration entre les transporteurs aériens et les fournisseurs de services de navigation aérienne. »

Si les conditions opérationnelles le permettent, on prévoit que ces vols économiseront près de deux tonnes métriques d’émissions de GES et 900 litres de carburant lorsque l’aéronef évoluera dans l’espace aérien canadien et dans l’espace aérien océanique contrôlé par NAV CANADA.

Les contrôleurs de la circulation aérienne océanique de NAV CANADA à Gander sont responsables de l’espace aérien au-dessus de la moitié ouest de l’Atlantique Nord. Ils travaillent en étroite collaboration avec les contrôleurs des NATS du Royaume-Uni au Shanwick Oceanic Centre à Prestwick, en Écosse, qui contrôle la moitié est.

En plus des routes flexibles aux altitudes supérieures, les vols de démonstration de United utiliseront d’autres procédures « vertes » de porte-à-porte. United prévoit économiser au total 6 400 livres de carburant (3 600 litres) et réduire les émissions de GES de près de neuf tonnes métriques. Voir le communiqué de presse de United (en anglais seulement).

Il est possible de suivre les progrès en temps réel dans le site Web de NAV CANADA (cliquez ici) , à l’aide de la technologie Flight Explorer de Sabre.

D’autres mesures d’économie de carburant et de réduction d’émissions de GES sont décrites dans le Rapport d’étape sur les initiatives concertées pour la réduction des émissions (ICRE). NAV CANADA prévoit que les mesures déjà en place permettront d’économiser plus de 900 000 tonnes métriques d’émissions de GES annuellement. Des économies de 8,4 millions de tonnes métriques d’émissions de GES sont prévues pour la période de 2009 à 2016 (voir la note documentaire).

 

Exploitant national de services de navigation aérienne civile, NAV CANADA est une société sans capital-actions du secteur privé qui trouve son financement par l'émission de titres de créance sur le marché public. Elle assure à la grandeur du pays les services suivants : contrôle de la circulation aérienne, information de vol, exposés météorologiques, services d'information aéronautique, services consultatifs d'aéroport et aides électroniques à la navigation.

Pour plus de renseignements, veuillez communiquer avec l'une des personnes suivantes :
John Morris
Directeur, Communications
NAV CANADA
613-563-7032

Ron Singer
Gestionnaire, Relations avec les médias
NAV CANADA
613-563-7303

Ligne d'information des médias : 1-888-562-8226

(Ottawa, le 18 mars 2010)

Le déploiement de la technologie de la surveillance dépendante automatique en mode diffusion (ADS-B) au-dessus de la baie d’Hudson a été choisi lauréat du prix de l’environnement à la foire 2010 ATC Global Exhibition and Conference tenue la semaine dernière à Amsterdam, aux Pays-Bas. Cette technologie, constituée de cinq stations au sol le long du littoral de la baie d’Hudson, a été mise au point et fournie par la société Sensis. 

(Pour voir une photo de la tour ADS-B de la baie d’Hudson à Puvirnituq au Québec, cliquez ici)

Décerné par Jane’s Airport Review, ce nouveau prix souligne la gestion « écologique » du trafic aérien et la contribution de l’industrie à la réduction des émissions nuisant à l’environnement. Cette distinction s’inscrit dans l’une des six catégories de prix honorant les réalisations de l’industrie au cours de l’année écoulée.

En janvier 2009, la technologie ADS-B de Sensis a été déployée afin de fournir une couverture de surveillance de 850 000 kilomètres carrés d’espace aérien au-dessus de la baie d’Hudson.

(Pour voir la carte, cliquez ici)

Grâce à l’ADS-B, NAV CANADA peut dorénavant appliquer un espacement de cinq milles marins plutôt que de 80 milles comme c’était le cas auparavant, permettant ainsi aux aéronefs d’emprunter des routes plus courtes et de voler à des altitudes plus efficaces.

Actuellement, 17 lignes aériennes exploitant 425 aéronefs homologués ADS-B comptent pour 50 % du trafic au-dessus de la baie d’Hudson. NAV CANADA prévoit que le nombre d’aéronefs homologués ADS-B doublera d’ici la fin de 2010. Plus de 80 % de l’ensemble du trafic transitera alors sur les routes ADS-B.

Grâce à cette couverture ADS-B, NAV CANADA estime qu’entre 2009 et 2016, les lignes aériennes économiseront 195 millions de dollars en carburant et contribueront à réduire les émissions de gaz à effet de serre de 547 000 tonnes métriques. La Société prévoit d’autres économies de carburant et réductions des émissions – en particulier par le trafic à destination et en provenance de l’Europe – lorsque la couverture ADS-B sera élargie pour englober le nord-est du Canada et la pointe méridionale du Groenland, un projet en cours de réalisation.

« Je suis honoré d’accepter ce prix au nom des employés de NAV CANADA qui ont fait œuvre de pionniers dans ce déploiement sans précédent de l’ADS-B dans le Nord canadien, a déclaré John Crichton, président et chef de la direction. Ces employés poursuivent leur travail, préparant de futurs déploiements qui bénéficieront encore plus à nos clients et à l’environnement. »

« Ce prix honore un formidable système qui améliore la sécurité du trafic dans un espace aérien très achalandé tout en apportant des avantages concrets et mesurables pour l’environnement, a déclaré John Jarrell, vice-président et directeur général de Sensis Air Traffic Systems. En outre, NAV CANADA aide ses clients des lignes aériennes à réduire leurs coûts en carburant et à améliorer l’expérience du public voyageur en fournissant des trajectoires de vol plus efficaces et prévisibles.  Nous sommes honorés de partager ce prix initial avec NAV CANADA. »

Les catégories de prix sont établies de sorte à souligner les nouveaux développements de même que les initiatives de collaboration. Les lauréats sont choisis par un comité regroupant des hauts dirigeants des organismes suivants : Federal Aviation Administration, EUROCONTROL, IATA, CANSO, Jane’s Information Group et OACI.

À PROPOS DE SENSIS CORPORATION
Sensis Corporation fournit des capteurs, des technologies de l’information ainsi que des systèmes de simulation et de modélisation aux fournisseurs de services de circulation aérienne, aux administrations de l’aviation civile, aux aéroports, aux lignes aériennes et aux services militaires du monde entier. Les solutions de Sensis Corporation sont mises en oeuvre partout dans le monde. Pour obtenir de plus amples renseignements sur Sensis Corporation, veuillez visiter son site Web à www.sensis.com.

À PROPOS DE NAV CANADA
Exploitant national du système de navigation aérienne civile, NAV CANADA est une société sans capital-actions du secteur privé, qui trouve son financement par l’émission de titres de créance sur le marché public. Elle assure à la grandeur du pays les services suivants : contrôle de la circulation aérienne, information de vol, exposés météorologiques, services d’information aéronautique, services consultatifs d’aéroport et aides électroniques à la navigation.

 

Pour plus de renseignements, veuillez communiquer avec l'une des personnes suivantes :
John Morris
Directeur, Communications
NAV CANADA
(613) 563-7032

Ron Singer
Gestionnaire, Relations avec les médias
NAV CANADA
(613) 563-7303

Ligne d'information des médias : 1-888-562-8226

(Ottawa, le 9 mars 2010)

La technologie de gestion de la circulation aérienne de NAV CANADA actuellement utilisée au Royaume-Uni et au Danemark est adoptée par de plus en plus de fournisseurs de services de navigation aérienne dans le monde entier.

Depuis le déploiement le plus récent des National Air Traffic Services (NATS), principal fournisseur de services de navigation aérienne du Royaume-Uni, l'Aéroport London City utilise une technologie de NAV CANADA connue sous le nom de Système d'affichage amélioré (EXCDS) dans sa tour de contrôle de la circulation aérienne. L'Aéroport London City est le cinquième aéroport du Royaume-Uni à adopter ce système de données de vol novateur ' sans papier '.

« Nous sommes heureux que de plus en plus de nos collègues de partout dans le monde reconnaissent les capacités éprouvées et la fiabilité de cette technologie », a affirmé John Crichton, président et chef de la direction de la Société. « Les déploiements les plus récents ont montré que nos solutions souples peuvent être adaptées à divers environnements opérationnels locaux », a-t-il dit.

En collaboration avec Sensis Corportation, NAV CANADA travaille également à la conception d'une solution intégrée de contrôle de la circulation aérienne pour Airservices Australia. NAV CANADA et Sensis Corporation ont été choisies pour la mise à niveau de trois tours de contrôle de la circulation aérienne, et possiblement d'autres tours du système de navigation aérienne (SNA) australien par la suite.

NAV CANADA travaille également en partenariat avec Northrop Grumman Corporation à mettre au point des adaptations pour le marché américain. Northrop Grumman a annoncé que le système de gestion de fiches électroniques a été adapté pour les forces aériennes des États-Unis. Le système de données de vol en temps réel (REFS), la version de Northrop, a été lié à l'interface NAS utilisée par la Federal Aviation Administration (FAA) et est utilisé à la base aérienne de Sheppard à Wichita Falls, au Texas.
L'EXCDS permet aux contrôleurs de la circulation aérienne d'utiliser des écrans tactiles pour surveiller les aéronefs et gérer la circulation aérienne, ce qui élimine les fiches traditionnelles en format papier. À l'heure actuelle, le système est utilisé dans plus de 70 aménagements de NAV CANADA dans l'ensemble du Canada, y compris les tours de contrôle, les centres de contrôle régional et les stations d'information de vol.
Une version adaptée de l'EXCDS est déjà en service à quatre aéroports de la région de Londres, soit Stansted, Gatwick, Luton et Heathrow.

En 2007, le fournisseur de services de navigation aérienne danois Naviair a commencé à utiliser le système à sa nouvelle tour de contrôle de Copenhague. Naviair a choisi la technologie canadienne dans le cadre de son programme de modernisation visant à augmenter la capacité de l'espace aérien au-dessus du Danemark. Ce système a non seulement amélioré l'efficacité, mais aussi rehaussé la quantité et le débit des données de vol.

Exploitant national du système de navigation aérienne civile, NAV CANADA est une société sans capital-actions du secteur privé, qui trouve son financement par l'émission de titres de créance sur le marché public. NAV CANADA fournit des solutions technologiques de gestion de la circulation aérienne à des fournisseurs de services de navigation aérienne partout dans le monde.

 

Pour plus de renseignements, veuillez communiquer avec l'une des personnes suivantes :
John Morris
Directeur, Communications
NAV CANADA
613-563-7032

Ron Singer
Gestionnaire, Relations avec les médias
NAV CANADA
(613) 563-7303

Ligne d'information des médias : 1-888-562-8226

2009

Show All

(Ottawa, le 27 octobre 2009)

NAV CANADA, le fournisseur de services de navigation aérienne au Canada, prévoit que les gains de rendement découlant de l’introduction de nouvelles technologies et procédures permettront d’économiser 8,4 millions de tonnes métriques d’émissions de gaz à effet de serre (GES) produites par l’aviation de 2009 à 2016.

Ces réductions s’ajoutent à celles de 4,3 millions de tonnes métriques déjà réalisées grâce à un débit plus efficace de la circulation entre 1997 et 2008. En tout, NAV CANADA aura permis d’éviter 12,7 millions de tonnes métriques d’émissions au cours de ses 20 premières années d’existence (1996-2016).

La Société estime que les nouveaux systèmes et les nouvelles technologies et procédures mis en place ont déjà permis d’épargner un milliard de dollars en carburant . Elle prévoit des économies additionnelles de trois milliards de dollars entre 2009 et 2016. Les quatre milliards de dollars ainsi épargnés suffiraient à alimenter en carburant un Boeing 777-300 ER pour lui permettre de faire 10 000 fois le tour de la Terre.

NAV CANADA a publié ses constatations aujourd’hui dans son premier rapport d’étape sur les initiatives concertées de réduction des émissions (ICRE).

« La gestion sécuritaire et efficace de la circulation aérienne a une incidence positive sur l’environnement et permet à nos clients - les lignes aériennes et les exploitants d’aéronefs qui utilisent notre espace aérien - de réduire leur consommation de carburant », a déclaré John Crichton, président et chef de la direction de NAV CANADA. « La collaboration avec nos employés, clients et intervenants dans la réalisation de ces initiatives est une de nos grandes priorités. » (Voir la photo).

Un exemple est la surveillance dépendante automatique en mode diffusion (ADS-B), une innovation qui va au-delà de la surveillance et de la communication l’intermédiaire de systèmes  terrestres et permet d’offrir aux aéronefs dotés de l’avionique nécessaire la surveillance par positionnement satellitaire. NAV CANADA a entrepris l’installation de l’infrastructure de soutien le long de la baie d’Hudson il y a deux ans et le système est entré en service en janvier 2009.
 
Cette surveillance accrue permet au contrôleur de la circulation aérienne d’espacer en toute sécurité les aéronefs dotés de l’avionique nécessaire de cinq milles marins plutôt que de 80 milles marins. Cet espacement réduit offre aux aéronefs plus de trajets économiques en carburant, ce qui permettra des réductions approximatives de GES de plus de 500 000 tonnes métriques d’ici 2016.

NAV CANADA poursuit la mise en service de l’ADS-B et installe des stations terrestres dans  l’Arctique oriental et dans le sud du Groenland. La surveillance recoupera alors des sections de l’Atlantique Nord, qui est l’espace aérien le plus achalandé au monde, et permettra des espacements réduits, des montées plus tôt dans le vol et des trajets plus directs. L’ADS-B océanique entraînera des réductions de 130 000 tonnes métriques de GES au cours des sept prochaines années. (Voir la photo).

L’ADS-B est la suite de l’importante expansion de la surveillance dans le Nord lancée par     NAV CANADA au début de la décennie. Sept systèmes radar de nouvelle génération ont permis de réduire de 80 à cinq milles marins l’espacement dans une grande partie de cet espace aérien.

« Cette couverture radar additionnelle améliore le débit de la circulation et offre des trajets et des altitudes plus optimaux dans cette zone de transition achalandée en direction de l’Europe et de l’Asie »,  a indiqué Rudy Kellar, vice-président, Exploitation. « À ce jour, les réductions de GES se chiffrent à environ 450 000 tonnes métriques, auxquelles s’ajouteront près de 650 000 tonnes d’ici 2016.  »

La surveillance étendue dans les régions nordiques facilite l’exploitation efficace des routes polaires par les vols intercontinentaux, ce qui réduit les temps de vol, les émissions et les coûts en carburant. NAV CANADA estime que ces routes épargneront 3,6 millions de tonnes métriques de GES et plus de 1,1 milliard de dollars d’ici 2016.

NAV CANADA a également mis en place au début de la décennie le minimum réduit d'espacement vertical (RVSM) en collaboration avec ses homologues des États-Unis et du Mexique. Le RVSM hausse la capacité de l’espace aérien disponible en réduisant de 2 000 à 1 000 pieds l’espacement vertical entre les aéronefs volant à plus de 29 000 pieds. Les réductions en GES et en coûts pour le carburant se chiffreront respectivement à quatre millions de tonnes métriques à plus de 1,2 milliard de dollars d’ici 2016.

La navigation de surface (RNAV) est une autre initiative mentionnée dans le rapport d’étape ICRE. Elle permet des trajectoires plus directes que les routes suivant uniquement les aides terrestres à la navigation. Les économies en carburant sont estimées à 440 millions de dollars en vingt ans et les réductions de GES, à 1,8 million de tonnes métriques. 

Une initiative connexe est la qualité de navigation requise, qui est déjà introduite avec une ligne aérienne à 20 aéroports au Canada. Elle comporte des approches à virage court qui comprennent une descente constante et élimine la descente progressive peu efficace et les émissions de GES et les coûts en carburant qu’elle comporte.

La note d’information et le rapport intégral contiennent un résumé sur ces technologies et procédures et plusieurs autres ainsi que les réductions de GES qu’elles apportent.

Exploitant national de services de navigation aérienne civile, NAV CANADA est une société sans capital-actions du secteur privé qui trouve son financement par l’émission de titres de créance sur le marché public. Elle assure à la grandeur du pays les services suivants : contrôle de la circulation aérienne, information de vol, exposés météorologiques, services d’information aéronautique, services consultatifs d’aéroport et aides électroniques à la navigation.

 

Pour plus de renseignements, veuillez communiquer avec l'une des personnes suivantes :
John Morris
Directeur, Communications
NAV CANADA
(613) 563-7032

Ron Singer
Gestionnaire, Relations avec les médias
NAV CANADA
(613) 563-7303

Ligne d'information des médias : 1-888-562-8226

(Ottawa, le 17 mars 2009)

Airservices Australia a choisi la technologie offerte conjointement par NAV CANADA et Sensis Corporation dans le cadre de son nouveau programme visant à mettre à jour trois tours de contrôle de la circulation aérienne, d’autres tours du système de navigation aérienne (SNA) australien pouvant s’ajouter par la suite.

NAV CANADA collaborera avec Sensis pour la conception et la prestation d’une solution intégrée pour le contrôle de la circulation aérienne (ATC) dans le cadre du National Tower Program Technology Project d’Airservices.

L’objectif général du projet est d’offrir aux contrôleurs un accès immédiat aux données de vol et aux communications vocales et de surveiller l’aérodrome et l’espace aérien environnant.

« Le projet de modernisation des tours d’Airservices nous permet de nous assurer que nos contrôleurs disposent des technologies et des outils les plus récents en vue de répondre à notre obligation d’assurer un contrôle de la circulation aérienne sécuritaire et efficace pour de nombreuses années », de dire Greg Russell, PDG d’Airservices.

L’équipe mixte Sensis/NAV CANADA installera d’abord la solution à trois aéroports – Melbourne, Adelaide et Rockhampton – ainsi qu’au centre d’apprentissage et au centre de contrôle de la circulation aérienne de Melbourne d’Airservices Australia.

La technologie de NAV CANADA, déjà déployée dans certains aéroports internationaux dont Heathrow et Copenhague, est un système canadien de pointe pour la gestion des données de vol dans les environnements tour et terminal.

« Je ne peux imaginer un meilleur jumelage pour cette technologie qu’avec Airservices Australia », de dire John Crichton, président et chef de la direction de NAV CANADA. « Nous sommes heureux d’avoir été choisis pour cet important projet de modernisation, et nous nous réjouissons à l’idée de travailler avec Sensis et Airservices Australia. »

La solution de Sensis/NAV CANADA est connue sous le nom de Suite intégrée d’automatisation des tours (INTAS). Elle utilise une technologie de NAV CANADA qui combine les données de vol, les données opérationnelles, la surveillance et les communications vocales. INTAS fournira aux contrôleurs de la circulation aérienne un environnement qui favorise la sécurité et l’efficacité tout en réduisant leur charge de travail.

NAV CANADA utilisera son expertise dans le domaine des systèmes de gestion de la circulation aérienne dans l’environnement tour en vue de fournir l’application logicielle, la conception du système, le développement et l’intégration connexes, les essais et la formation.

Sensis mettra son expertise à contribution en tant que fournisseur et intégrateur du Système avancé de guidage et de contrôle de la circulation de surface (A-SMGCS), et principal fournisseur responsable de l’ingénierie, de la gestion de projet, de l’installation et de l’organisation du soutien.

SolaCom Technologies fournira un sous-système de communication vocale numérique qui sera intégré directement dans le système de gestion de l’information de vol d’INTAS pour les communications air-sol/sol-sol.

« INTAS offre aux contrôleurs un environnement qui s’adapte facilement aux procédures et aux exigences opérationnelles existantes. L’avantage d’INTAS repose en sa capacité d’évaluer et d’adapter tout environnement tour et d’être déployé à n’importe quel aéroport, sans égard à sa taille ou à son niveau de trafic », de dire Tony Lo Brutto, vice-président et gestionnaire général de Sensis Air Traffic Systems.

INTAS présente un poste de travail contrôleur intégré pouvant compter jusqu’à quatre écrans tactiles fournissant les technologies de NAV CANADA telles que les fiches de progression de vol électroniques du Système d'affichage amélioré (EXCDS); le Système d’affichage de l’information opérationnelle (OIDS) pour surveiller et contrôler le balisage de l’aérodrome, surveiller les aides à la navigation et les données météorologiques; le Service automatique numérique d'information de région terminale (D-ATIS) et des affichages de surveillance terminal. La surveillance de surface sera effectuée par le système A-SMGCS de Sensis à Melbourne.

À PROPOS DE NAV CANADA
Exploitant national du système de navigation aérienne civile, NAV CANADA est une société privée sans capital-actions qui assure à la grandeur du pays les services suivants : le contrôle de la circulation aérienne, la diffusion des informations de vol, les exposés météorologiques, les services d'information aéronautique, les services consultatifs d’aéroport et aides électroniques à la navigation. NAV CANADA fournit des solutions technologiques de gestion de la circulation aérienne à des fournisseurs de services de navigation aérienne partout dans le monde. Pour obtenir de plus amples renseignements, visitez le site Web suivant : www.navcanada.ca.

À PROPOS DE SENSIS CORPORATION
Sensis Corporation fournit des capteurs, des technologies de l’information ainsi que des systèmes de simulation et de modélisation aux fournisseurs de services de la circulation aérienne, aux administrations de l’aviation civile, aux aéroports, aux lignes aériennes et aux services militaires du monde entier. Les solutions de Sensis Corporation sont mises en œuvre partout dans le monde. Pour obtenir de plus amples renseignements au sujet de Sensis Corporation, visitez le site Web suivant : www.sensis.com.

À PROPOS D’AIRSERVICES AUSTRALIA
Airservices Australia est une société gouvernementale responsable de la gestion sécuritaire et efficace du trafic aérien dans 11 % de l’espace aérien mondial. Parmi les services qu’elle offre, notons les suivants : contrôle de la circulation aérienne, gestion de l’espace aérien, information aéronautique, communications radar, aide de radionavigation, ingénierie et entretien des aéronefs, gestion de l’environnement, ainsi que sauvetage et lutte contre les incendies d’aéronefs. Pour obtenir de plus amples renseignements sur Airservices Australia, visitez le site Web suivant : www.airservicesaustralia.com.

 

Pour plus de renseignements, veuillez communiquer avec l'une des personnes suivantes :
Ron Singer
Gestionnaire, Relations avec les médias
NAV CANADA
(613) 563-7303

Nadège Adam
Conseillère, Médias et affaires publiques
NAV CANADA
(613) 563-5972

Ligne d'information des médias : 1-888-562-8226

(Londres et Ottawa, le 21 janvier 2009)

Trois autres tours de contrôle de la circulation aérienne au Royaume Uni utiliseront bientôt la technologie de NAV CANADA pour gérer des données de vol essentielles dans le cadre de leurs opérations quotidiennes, portant à sept le nombre total de tours britanniques bénéficiant de ce système évolué.

Les NATS, qui fournissent les services de navigation aérienne au Royaume Uni, ont annoncé que trois des tours de contrôle les plus achalandées de l’Écosse, soit Aberdeen, Glasgow et Édimbourg, mettront bientôt en œuvre ce qu’ils décrivent comme étant la « technologie conçue et mise au point par NAV CANADA pour gérer les données de vol essentielles dans les tours de contrôle et dans d’autres aménagements de contrôle de la circulation aérienne ».

La technologie, appelée IIDS/EXCDS (Système intégré d'affichage de l'information/Système d'affichage amélioré), permet aux contrôleurs de gérer les données de vol en ligne. Grâce à ce système, les contrôleurs n’ont donc plus à recourir aux fiches de données de vol papier traditionnelles et peuvent accéder immédiatement à de l’information clé.

L’IIDS/EXCDS permet une gestion et une utilisation plus efficaces de l’espace aérien et de la capacité aéroportuaire. Ce système automatise les transactions liées aux données de vol et peut être configuré de sorte à générer, par exemple, des statistiques sur la gestion du débit. Cette technologie a d’ailleurs été instaurée dans tout le système de navigation aérienne du Canada, dont NAV CANADA est le propriétaire et l’exploitant.

Cette technologie canadienne est le moteur du système des NATS appelé EFPS (Electronic Flight Progress System). L’EFPS est en exploitation aux aéroports de Stansted, de Gatwick, de Luton et de Heathrow, Stansted étant le premier aéroport à utiliser l’EFPS en novembre 2004.

« Les fiches de progression de vol électroniques contribuent grandement aux opérations de contrôle de la circulation aérienne à nos aéroports, a affirmé Juliet Kennedy, chef du service de contrôle de la circulation aérienne des NATS. Ce nouveau projet repose sur une relation de travail fructueuse avec NAV CANADA et étend cette innovation importante à nos aéroports achalandés d’Écosse. »

« Nous sommes heureux d’avoir la chance de renforcer nos rapports solides avec les NATS ainsi que nos accomplissements conjoints, a affirmé John Crichton, président et chef de la direction de NAV CANADA. Les résultats obtenus aux quatre aéroports de la région de Londres montrent bien la polyvalence et l’adaptabilité du système EXCDS, qui est capable de satisfaire aux demandes de trafic propres à chaque emplacement. »

Les contrôleurs de la circulation aérienne des aéroports d’Aberdeen, de Glasgow et d’Édimbourg profiteront également de mises à niveau logicielles importantes qui seront intégrées dans la dernière version de l’EFPS. Ces améliorations comprendront une polyvalence accrue, des graphiques améliorés, une meilleure interface homme machine, ainsi qu’une intégration plus étroite avec d’autres systèmes comme le système de surveillance aéroportuaire.

Pour la première fois, les NATS assumeront entièrement l’adaptation et l’installation de la technologie en Écosse grâce au programme complet de formation et de soutien de NAV CANADA et à l’approche conjointe qu’ont adoptée les deux fournisseurs de services de navigation aérienne au cours des dernières années pour l’élaboration de la technologie.

L’EFPS est entièrement interfacé au système de traitement des plans de vol initiaux (IFPS) et à d’autres systèmes de gestion du débit hébergés à l’unité centrale de gestion des courants de trafic (CFMU) à Bruxelles. Il est également relié au système de gestion des portes d’embarquement (SMS) de BAA et au système national de l’espace aérien des NATS, et il réalise des autorisations de départ (DCL) avec les équipages.

L’EXCDS est en exploitation au Canada depuis 1998 et il se trouve dans 31 aménagements opérationnels du pays, dont sept centres de contrôle régional et 21 tours de contrôle. Aussi, en plus des quatre tours de contrôle exploitées par les NATS du Royaume Uni, le système est également utilisé dans la tour de Copenhague, gérée par Naviair au Danemark.

Avec ses 115 000 mouvements d’aéronefs et ses neuf millions de passagers par année, l’aéroport d’Édimbourg est la plus achalandée d’Écosse. Glasgow traite annuellement plus de 90 000 mouvements d’aéronefs et huit millions de passagers et Aberdeen, environ 105 000 mouvements d’aéronefs et trois millions de passagers.

Exploitant national du système de navigation aérienne civile, NAV CANADA est une société sans capital-actions du secteur privé qui trouve son financement par l’émission de titres de créance sur le marché public. Elle assure à la grandeur du pays les services suivants : contrôle de la circulation aérienne, information de vol, exposés météorologiques, services d’information aéronautique, services consultatifs d’aéroport et aides électroniques à la navigation.

Les NATS planifient et fournissent les services de circulation aérienne dans l’ensemble du Royaume Uni et au dessus de la partie est de l’Atlantique Nord, ce qui représente plus de un million de milles carrés d’espace aérien. Les NATS, dont le personnel détient 5 % des parts de l’entreprise, constituent un partenariat public-privé entre le gouvernement du Royaume-Uni, un consortium composé de sept lignes aériennes britanniques et l’exploitant d’aéroports BAA plc.

 

Pour plus de renseignements, veuillez communiquer avec l'une des personnes suivantes :
Nadège Adam
Conseillère, Relations avec les médias
NAV CANADA
613-563-5972

Richard Wright
Attaché de presse principal
NATS
01489 615943 (Cell. : 07866 685066)

Ligne d'information des médias : 1-888-562-8226

2008

Show All

(Ottawa, le 8 septembre 2008)

Les NATS, fournisseurs des services de navigation aérienne au Royaume-Uni, ont décidé d’utiliser un système mis au point par NAV CANADA pour assurer le suivi des données de vol critiques au Centre de contrôle de la circulation aérienne de Swanwick. Le Centre de Swanwick contrôle 200 000 milles carrés d’espace aérien au-dessus de l’Angleterre et de Wales et gère quelque deux millions de vols par année.

Le remplacement du Système de distribution d’appels codés (CCDSR) correspond au code « Squawk » transmis par les aéronefs en même temps que leurs plans de vol déposés, ce qui permet aux contrôleurs de la circulation aérienne d’identifier formellement, et bien plus facilement, un aéronef sur leur radar.

NAV CANADA a élaboré un système moderne avec des interfaces multiples s’inspirant de la technologie de l’EXCDS de NAV CANADA et de sa vaste expérience de la mise en œuvre de systèmes de gestion de la circulation aérienne.

Dans l’ensemble, les services fournis par NAV CANADA comprennent le développement de logiciels, l’installation de systèmes, la formation opérationnelle et sur l’entretien, ainsi que l’entretien permanent du matériel et des logiciels durant l’exploitation du système.

Selon John Crichton, président et chef de la direction de NAV CANADA : « Le système installé au Centre de contrôle de la circulation aérienne de Swanwick est un autre exemple de la relation qui existe depuis de nombreuses années entre les NATS et NAV CANADA. Les NATS sont un client important et un partenaire estimé en ce qui a trait à la prestation des services de navigation aérienne. »

Le CCDSR offre une technologie robuste reposant sur les composants et les protocoles normalisés de l’industrie capable de gérer les nombreuses interfaces nécessaires au système des NATS.

« Les NATS et NAV CANADA ont mis en œuvre le projet CCDSR de façon progressive afin que le déploiement soit terminé avant la période de trafic intense de l’été 2008. La réussite de ce produit essentiel en termes d’élaboration et de déploiement est grandement attribuable à l’étroite relation établie entre nos deux organisations, et ce, à tous les niveaux », a déclaré Jonathan Combe, gestionnaire de programme. « Le fonctionnement du système s’est révélé exceptionnellement stable. »

La collaboration entre NAV CANADA et les NATS au cours de la dernière décennie comprend également l’adaptation réussie de la technologie de contrôle de la circulation aérienne océanique d’abord mise au point à Gander (Terre-Neuve) pour l’Atlantique Nord-Ouest. La technologie de NAV CANADA est au cœur du nouveau Système automatisé du contrôle de la circulation aérienne de Shanwick (SAATS) utilisé par les contrôleurs des NATS pour la gestion du trafic aérien dans l’Atlantique Nord-Est.

Les deux sociétés ont aussi travaillé conjointement à la mise en œuvre d’une version NATS de la technologie des « fiches de données de vol électroniques » de NAV CANADA pour les tours de contrôle de la circulation aérienne du Royaume-Uni. Cette technologie permet de gérer les données de vol électroniques en ligne à l’aide d’écrans tactiles au lieu des fiches papier traditionnelles.

Le système de données de vol EFPS (Electronic Flight Progress System), qui s’inspire d’un système de NAV CANADA, est actuellement utilisé dans les aéroports de Stansted, Gatwick, Luton et Heathrow.

Les NATS, anciennement connus sous le nom de Services de la circulation aérienne nationale, planifient et fournissent les services de circulation aérienne pour l’ensemble du Royaume-Uni et l’Atlantique Nord-Est, soit plus d’un million de milles carrés d’espace aérien. Les NATS, dont le personnel détient 5 % des parts de l’entreprise, constituent un partenariat public-privé entre le gouvernement du Royaume-Uni, un consortium composé de sept lignes aériennes britanniques et l’exploitant d’aéroports BAA plc.

 

Exploitant national de services de navigation aérienne civile, NAV CANADA est une société sans capital-actions du secteur privé qui trouve son financement par l'émission de titres de créance sur le marché public. Elle assure à la grandeur du pays les services suivants : contrôle de la circulation aérienne, information de vol, exposés météorologiques, services d'information aéronautique, services consultatifs d'aéroport et aides électroniques à la navigation.

Pour plus de renseignements, veuillez communiquer avec l'une des personnes suivantes :
Ron Singer
Gestionnaire, Relations avec les médias
NAV CANADA
613-563-7303

Ligne d'information des médias : 1-888-562-8226

Système en usage à cinq aéroports européens

(Ottawa, le 7 février 2008)

Le 29 décembre 2007, les contrôleurs de la circulation aérienne travaillant dans la nouvelle tour de contrôle de 70 mètres de l'aéroport de Copenhague ont commencé à surveiller et à guider les aéronefs à l'aide d'une technologie de NAV CANADA.

Naviair, le fournisseur danois de services de navigation aérienne, a fait équipe avec NAV CANADA pour adapter le Système d'affichage amélioré (EXCDS), le système canadien de pointe de données de vol « sans papier », à la nouvelle tour de Copenhague.

La version danoise de l'EXCDS porte le nom de NITOS (Naviair Integrated Tower Operating System) et fait maintenant partie intégrante du système nouvellement amélioré de gestion de la circulation aérienne de Naviair.

L'aéroport de Copenhague est le cinquième en Europe à adapter cette technologie mise au point par NAV CANADA. Les NATS, le fournisseur de services de navigation aérienne du Royaume-Uni, l'ont mise en oeuvre dans quatre aéroports de la région de Londres, le dernier étant l'aéroport international de Heathrow.

« C'est un honneur pour nous d'avoir pris part au succès du projet visant à mettre à jour tout le système de gestion de la circulation aérienne de Naviair », a déclaré John Crichton, président et chef de la direction de NAV CANADA. « Notre participation à ce projet démontre encore une fois que l'EXCDS est un outil souple et adaptable qui bénéficie de l'appui de l'équipe des solutions technologiques de NAV CANADA - une équipe de spécialistes très expérimentée dans la gestion de la circulation aérienne au Canada et à l'étranger. »

Le programme de modernisation de Naviair a pour but d'accroître la capacité de l'espace aérien au-dessus du Danemark pour permettre la participation de Naviair aux activités de coordination et de gestion des opérations dans l'espace aérien européen.

« Ce système améliore l'efficacité ainsi que la quantité et le débit des données de vol », précise Morten Dambaek, directeur général de Naviair. « Il offre aussi des possibilités futures d'accroissement de la capacité. »

Grâce à la technologie EXCDS, les contrôleurs utilisent des écrans tactiles pour surveiller les aéronefs et gérer le débit de la circulation aérienne - mettant ainsi fin à l'utilisation de fiches de papier qui remonte aux premiers jours du contrôle de la circulation aérienne. Le système donne immédiatement accès à des données clés, réduit la durée des communications entre les contrôleurs et améliore la gestion générale de la circulation aérienne.

L'aéroport de Copenhague est le plus important de la Scandinavie et l'un des plus achalandés d'Europe. Il a desservi plus de 21 millions de passagers en 2007 et a géré environ 257 000 mouvements d'aéronefs.

 

Exploitant national de services de navigation aérienne civile, NAV CANADA est une société sans capital-actions du secteur privé qui trouve son financement par l'émission de titres de créance sur le marché public. Elle assure à la grandeur du pays les services suivants : contrôle de la circulation aérienne, information de vol, exposés météorologiques, services d'information aéronautique, services consultatifs d'aéroport et aides électroniques à la navigation.

Pour plus de renseignements, veuillez communiquer avec l'une des personnes suivantes :
Ron Singer
Gestionnaire, Relation avec les médias
NAV CANADA
(613) 563-7303

Nadège Adam
Conseillère, Relation avec les médias
NAV CANADA
(613)563-5972

Ligne d'information des médias : 1-888-562-8226

2007

Show All

(Ottawa, le 28 février 2007)

Plus de mille vols traversent chaque jour l’espace aérien achanlandé de l’Atlantique Nord, des confins du continent nord américain aux côtes de l’Europe, et la technologie canadienne permet maintenant d’en assurer le suivi. (Voir photo)

Ce nouveau jalon dans la gestion de la circulation aérienne océanique a pu être franchi grâce au partenariat efficace établi entre NAV CANADA et les NATS du Royaume-Uni (auparavant appelés National Air Traffic Services), tous deux fournisseurs de services de navigation aérienne dans leurs pays respectifs.

Ce partenariat avait pour but premier de mettre au point le Système automatisé du contrôle de la circulation aérienne de Gander (GAATS) exploité par les contrôleurs de la circulation aérienne de NAV CANADA à Gander, Terre Neuve, de sorte à ce qu’il réponde aux exigences des NATS.

Nos ingénieurs et nos concepteurs logiciels canadiens ont travaillé à ce projet pendant quatre ans, de concert avec leurs homologues des NATS. Le fruit de leur travail, connu sous le nom de Système automatisé du contrôle de la circulation aérienne de Shanwick (SAATS), est maintenant fonctionnel à Prestwick, en Écosse.

« Il s’agit du projet le plus complexe jamais entrepris par les NATS depuis la mise en service du centre de contrôle régional de Londres, en 2002, a expliqué Ian Mills, directeur de programmes des NATS. Le projet a nécessité une étroite collaboration entre les membres du personnel de la conception, de l’ingénierie et de l’exploitation, ainsi qu’avec nos partenaires de NAV CANADA. Ce fut tout un accomplissement que de déployer le système sans dépassement budgétaire et dans les délais acceptés par nos clients des lignes aériennes. »

« D’une côte à l’autre, les vols transatlantiques dans l’espace aérien le plus achalandé du monde dépendent maintenant de la technologie canadienne, soit le GAATS dans la région ouest de l’Atlantique et le SAATS dans la région est de l’Atlantique à proximité de l’Europe », a affirmé John Crichton, président et chef de la direction de NAV CANADA.

La technologie du SAATS et du GAATS fournit aux contrôleurs une « image animée » du trafic malgré l’absence de radar dans l’espace aérien océanique au moyen de logiciels évolués de gestion de la circulation aérienne.

Ces deux systèmes permettent également aux contrôleurs et aux pilotes de communiquer directement par liaison de données textuelles par satellite, ce qui constitue une amélioration notable par rapport à la communication radio haute fréquence.

Ce partenariat entre les NATS et NAV CANADA est issu d’un accord conclu à la fin de 2002 entre les deux services de navigation aérienne. Une équipe comprenant jusqu’à 36 experts techniques et opérationnels provenant du Canada et du Royaume Uni ont uni leurs efforts pour modifier le système afin de répondre aux besoins de Prestwick.

« Collaborer à de tels projets accélère le développement et la mise en service des nouveaux systèmes, a expliqué Sid Koslow, vice président et chef de la direction des technologies de NAV CANADA. Grâce à cette approche “une pierre deux coups”, nous n’avons pas à réinventer la roue, ce qui nous permet ainsi de contenir l’ensemble de nos coûts. »

Les NATS se servent déjà de la technologie de NAV CANADA dans plusieurs de leurs tours. En effet, les aéroports de Stansted, Gatwick et Luton utilisent le Système d’affichage amélioré (EXCDS) qui permet aux contrôleurs de gérer les données de vol électroniquement, éliminant ainsi les fiches de progression de vol en papier. Heathrow se dotera de l’EXCDS en 2007.

Exploitant national du système de navigation aérienne civile, NAV CANADA est une société sans capital-actions du secteur privé qui trouve son financement par l’émission de titres de créance sur le marché public. Elle assure à la grandeur du pays les services suivants : contrôle de la circulation aérienne, information de vol, exposés météorologiques, services d’information aéronautique, services consultatifs d’aéroport et aides électroniques à la navigation.

Les Services de la circulation aérienne nationale (NATS) planifient et fournissent les services de circulation aérienne pour l’ensemble du Royaume-Uni et l’Atlantique Nord-Est, soit plus d’un million de milles carrés d’espace aérien. Les NATS sont un partenariat public-privé entre le gouvernement du Royaume-Uni, un consortium composé de sept lignes aériennes britanniques et BAA plc, un exploitant d’aéroports dont le personnel détient 5 % des parts de l’entreprise.

Vous pouvez également consulter les documents suivants:

Note Documentaire : Assurer le suivi du trafic dans l’Atlantique Nord

Notes d’allocution de M. Sid Koslow, Le 28 février 2007, Prestwick, Royaume-Uni

 

Pour plus de renseignements, veuillez communiquer avec l'une des personnes suivantes :
Louis Garneau
Gestionnaire, Relations avec les médias
NAV CANADA
(613) 563-5972

 

Ligne d'information des médias : 1-888-562-8226

2006

Show All

(Copenhague / Ottawa, le 27 janvier 2006)

Naviair, le prestateur des services de navigation aérienne du Danemark, est heureux d’annoncer qu’il a conclu avec NAV CANADA une entente d’installation dans sa tour de Copenhague d’un système évolué mis au point au Canada pour le suivi des données de vol dans les tours et autres aménagements de contrôle de la circulation aérienne.

Cette technologie communément appelée système intégré d’affichage de l’information / Système d’affichage amélioré (IIDS/EXCDS) automatise la coordination de l'échange des données de vols entre les différents postes de contrôle dans les tours et aéroports. Le système danois portera le nom de Naviair Integrated Tower Operation System, ou NITOS.

Morten Dambæk, directeur général de Naviair, a déclaré : « Nous avons choisi le système de NAV CANADA en raison de sa fonctionnalité hors pair, sa valeur concurrentielle et sa conformité à nos devis. Nous sommes grandement impressionnés par le dévouement et l’expérience des membres de l’équipe de NAV CANADA et nous attendons avec impatience la mise en service du NITOS. »

John Crichton, président et chef de la direction de NAV CANADA a pour sa part indiqué :
« Nous sommes heureux que Naviair ait fait appel à nous pour mettre en place et adapter cette technologie dont la réputation n’est plus à faire. Le système que nous installons dans la tour de Copenhague a démontré son efficacité et son rapport qualité - prix avantageux autant au Canada qu’à l’étranger. »

L’IIDS/EXCDS permet aux contrôleurs tour de gérer des données de vol électroniques en ligne à l’aide d’écrans tactiles. L’intégration totale des données de vol rendue possible par cette technologie réduit considérablement la nécessité pour les contrôleurs de communiquer verbalement et remplace les traditionnelles fiches sur papier utilisées jusqu’à présent pour suivre la circulation aérienne. Le système permet une gestion et une utilisation plus efficaces de l’espace aérien et de la capacité de l’aéroport grâce au partage instantané des données de vol pertinentes entre le contrôle tour, le contrôle d'aéroport et le contrôle terminal.

L’EXCDS est en exploitation au Canada depuis 1998 et il se trouve dans 18 aménagements de NAV CANADA, soit les sept centres de contrôle régional et onze tours. Il est également utilisé par certaines administrations aéroportuaires pour le contrôle des aires de trafic et le dégivrage. Le système est souple et adaptable aux besoins de chaque exploitation de contrôle de la circulation aérienne.

Les aéroports de Stansted et de Gatwick au Royaume-Uni sont dotés de l’EXCDS et celui de Heathrow le sera sous peu.

L’aéroport de Copenhague est l’installation la plus achalandée de la Scandinavie. Il a accueilli en 2005 près de 20 millions de passagers et géré environ 285 000 mouvements d’aéronef. La tour actuelle de 36 mètres a été mise en service en 1971 et la nouvelle tour de 70 mètres est chapeautée par une cabine à deux étages. Elle devrait entrer en exploitation en décembre 2007.

Naviair, une société d’État relevant du Ministère de l’énergie et du transport, est le prestateur national des services de navigation aérienne au Danemark. Ses responsabilités comprennent le contrôle régional dans la région d'information de vol (FIR) de Copenhague, les services de contrôle et d’approche aux aéroports de Kastrup et Roskilde à Copenhague et les aéroports de Billund, Aalborg, Aarhus, Bornholm et Esbjerg. La FIR de Copenhague offre des services d’information de vol aux vols VFR et d’hélicoptères dans l’espace aérien de la mer du Nord.

Pour obtenir des précisions sur l’IIDS/EXCDS, visitez la page Solutions technologiques du site web de NAV CANADA.

 

Exploitant national de services de navigation aérienne civile, NAV CANADA est une société sans capital-actions du secteur privé qui trouve son financement par l'émission de titres de créance sur le marché public. Elle assure à la grandeur du pays les services suivants : contrôle de la circulation aérienne, information de vol, exposés météorologiques, services d'information aéronautique, services consultatifs d'aéroport et aides électroniques à la navigation.

Pour plus de renseignements, veuillez communiquer avec l'une des personnes suivantes :
Louis Garneau
Gestionnaire, Relations avec les médias
NAV CANADA
(613) 563-5972

Kurt Andreasen
Gestionnaire, RP et services commerciaux
Naviair
www.naviair.dk

Ligne d'information des médias : 1-888-562-8226

2005

Show All

(Londres / Ottawa, le 13 janvier 2005)

Les National Air Traffic Services (NATS) du Royaume-Uni sont heureux d’annoncer aujourd’hui que l’aéroport de Stansted utilise maintenant le système de données de vol de contrôle tour et aéroport le plus évolué du monde.

 

Le système intégré d’affichage de l’information / système d’affichage amélioré ou IIDS/EXCDS mis au point par NAV CANADA informatise les fiches de progression de vol auparavant sur papier. Les aéroports de Gatwick et de Heathrow seront également dotés de ce système nouvellement introduit au Royaume-Uni.

Ce partenariat entre les NATS et NAV CANADA est issu d’un accord conclu en 2003 entre les deux services de navigation aérienne.

Brandon Chapman, directeur des services aéroportuaires des NATS, a déclaré : « Ce système est un progrès technologique important. Il nous permet d’améliorer davantage notre efficacité opérationnelle et le transfert des données. Il profitera non seulement aux NATS, mais également aux aéroports et aux lignes aériennes que nous servons. Le dévouement démontré par les réalisateurs de ce projet et surtout par le personnel à Stansted, qui a mis en service de manière sécuritaire et professionnelle ce système, m’a fortement impressionné et il est tout à leur honneur. Nous nous réjouissons à la perspective de collaborer avec NAV CANADA à l’introduction du système à Gatwick et Heathrow. »

De commenter John Crichton, président et chef de la direction de NAV CANADA : « Le système qui est en voie d’être installé aux aéroports de Londres a plus que fait ses preuves dans 11 tours et aéroports au Canada. Il est le dernier né de l’étroite collaboration entre les NATS et NAV CANADA. Les NATS sont non seulement un précieux partenaire dans la prestation des services de navigation aérienne, mais désormais un client estimé. »

La collaboration entre les deux sociétés ne s’arrête pas là. NAV CANADA aide les NATS à mettre au point le Shanwick Advanced Air Traffic System (SAATS) pour mieux servir ses clients qui survolent l’Atlantique Nord, le corridor aérien le plus achalandé du monde.

Grâce à l’IIDS/EXCDS – connu sous le nom d’Electronic Flight Progress System (EFPS) au Royaume-Uni – le contrôleur tour gère en direct les données électroniques de vol sur un écran tactile. Le système réduit les communications verbales entre les contrôleurs et remplace les fiches traditionnelles en papier utilisées pour pister la circulation.

Le système apporte également des gains de rendement puisque les données de vol sont partagées instantanément entre les postes de contrôle dans la tour et entre le contrôle tour et terminal. L’EFPS est couplé au système de traitement des plans de vol initiaux (IFPS) et aux autres systèmes de gestion de la circulation hébergés à l’unité centrale de gestion du débit de la circulation (CFMU) à Bruxelles. Il est également relié au système de gestion des points de passage (SMS) de BAA et au système de l’espace aérien national (NAS) des NATS. En dernier lieu, il effectue les autorisations pré-départ (PDC) avec les postes de pilotage.

Le système est en service depuis 1998 dans plusieurs tours de contrôle du Canada, dont celles à Toronto, Montréal, Calgary et Vancouver.

Avec ses 184 000 vols par année, Stansted est l’aéroport qui connaît la plus forte croissance en Europe. Heathrow demeure en tête de liste mondiale avec 462 000 vols et 63 millions de passagers par année. Gatwick est l’aéroport à piste unique le plus achalandé au monde s’occupant annuellement de 244 000 mouvements d’aéronef.

Exploitant national du système de navigation aérienne civile, NAV CANADA est une société privée sans capital-actions qui assure à la grandeur du pays les services suivants : contrôle de la circulation aérienne, information de vol, exposés météorologiques, information aéronautique, services consultatifs d’aéroport et aides électroniques à la navigation.

Les National Air Traffic Services (NATS) planifient et offrent des services de navigation aérienne dans l’ensemble du Royaume-Uni et dans le corridor est de l’Atlantique Nord, soit une superficie supérieure à un million de milles carrés. Les NATS sont un partenariat public-privé entre le gouvernement du Royaume-Uni, un consortium de sept transporteurs britanniques et l’exploitant aéroportuaire BAA plc. Les employés du NATS détiennent 5 % des actions de la Société.

Pour plus de détails concernant la technologie IIDS/EXCDS, veuillez cliquer ici.

Cliquez ici pour voir une photographie du système à la tour de contrôle Stansted.

Cliquez ici pour voir une photographie du système à Montréal.

 

Pour plus de renseignements, veuillez communiquer avec l'une des personnes suivantes :
Louis Garneau
Gestionnaire, relations avec les médias
NAV CANADA

Richard Wright
Attaché de presse principal
National Air Traffic Services (NATS)

Ligne d'information des médias : 1-888-562-8226

Information connexe

Information pour les médias et la presse:

 

Événements

NAVCANatm sera présent aux événements suivants :

Conférence annuelle de NBCFAE

Lieux: Kansas City MO
Début: 08/07/2017
Fin: 08/11/2017

Conférence et exposition annuelles de l’ATCA

Lieux: National Harbor MD
Début: 10/15/2017
Fin: 10/18/2017

Convention FAAMA

Lieux: Henderson NV
Début: 10/29/2017
Fin: 11/02/2017

Congrès mondial de l’industrie ATM

Lieux: Madrid, Espagne
Début: 03/06/2018
Fin: 03/08/2018